Pad thaï végétarien – nouilles de riz sautées à la thaï

500 billets sur le blog !

Ce n’est pas énorme, si on considère que Cuisine Métisse partage ses recettes avec vous depuis 9 ans maintenant…
Mais 9 ans de recette, plutôt régulièrement, moi je trouve ça plutôt pas mal… En tout cas j’en suis assez fière, de ces 500 billets !
Alors pour fêter ça, une recette chouchou !
Que pensez-vous d’un bon petit pad thaï ?

Ahhh, le pad thaï, un vrai bonheur pour les papilles.
J’aime tout dans ce plat : le moelleux des pâtes de riz, le croquant de la cacahuète, la fraîcheur des légumes et de la coriandre, l’aigre doux de la sauce sucrée au tamarin…

Ma version végétarienne : des protéines de soja marinées dans de la sauce de soja foncée, qui remplacent le poulet et du tofu à la place des crevettes. Pour une fois, plutôt que le tofu de Locadélice, j’ai choisi du tofu asiat’, beaucoup plus tendre et un peu crémeux.

Petits points sur les ingrédients

Le secret du pad thaï, c’est sa sauce à base de tamarin : si on a du tamarin frais, c’est l’idéal bien sûr. Mais à la maison personne à part moi n’aime ça, et vu que cela s’achète souvent dans des paquets un peu gros, ça se gaspille. Du coup j’utilise une pâte de tamarin, qui se garde bien et que je peux utiliser par petits morceaux…

Si vous ne trouvez pas de nouilles de riz fraîches : utilisez des nouilles sèches, que vous réhydraterez en les laissant tremper dans de l’eau tiède une dizaine de minutes avant de les faire cuire. Ne pré-cuisez pas vos nouilles sèches à l’eau bouillante, elles seraient trop collantes et molles…

Enfin, pour cuisiner un pad thaï, il faut une assez grande surface de cuisson. Dans un wok trop étroit, les nouilles de riz s’amalgament, ça ne fonctionne pas. Du coup, pour cuisiner mon pad thaï pour 7 personnes, j’ai utilisé ma poêle à paëlla géante. C’est ça aussi, la cuisine métisse ^^ Eh bien figurez-vous que c’est PAR-FAIT ! Elle était bien culottée, bien noire et luisante. Elle était juste géniale pour tout faire revenir correctement, pour pousser sur le côté ce qui était prêt, pour faire revenir mes pâtes sans qu’elles se collent entre elles.

Allez, c’est parti pour la recette…

Pad thaï végétarien – nouilles de riz sautées aux légumes, tofu et protéines de soja

Pour 4 personnes
600g de nouilles de riz fraîches (en forme de tagliatelles) – 1 grosse carotte – 1 petit oignon rouge (ou deux échalotes) – 200g de
tofu ferme – 2 poignées de protéines de soja (en gros morceaux) – 1 bouquet de ciboule – 4 oeufs – sel, poudre de piment – 2 citrons verts – 1 bouquet de coriandre – 100g de cacahuètes grillées non salées – germes de soja frais
Pour la « sauce pad thaï » : un beau morceau de pâte de tamarin (3cmx 3cm environ) – 300ml d’eau chaude – 3 cuillères à soupe de cassonade – 2 cuillères à soupe de concentré de tomate – sauce de poisson (traditionnel mais facultatif : j’ai remplacé par un peu de sauce de soja claire)

- Réhydratez les protéines de soja : les tremper dans un bol d’eau bouillante pendant 10 minutes.
- Lorsqu’elles sont bien ramollies, les égoutter, et les presser dans la main pour bien extraire l’eau.
- Les mettre à mariner dans un bol avec un trait de sauce soja et une petit cuillère à café de sauce de soja foncée aux champignons.

Mise en place : chaque ingrédient est nettoyé, préparé et entreposé dans des bols, prêt à être utilisé très vite au moment de la cuisson.
- Ciseler l’oignon rouge, ainsi que le bouquet de ciboule.
- Couper le tofu en cubes.
- Peler la carotte et la couper en julienne fine.
- Nettoyer la coriandre et séparer les feuilles des tiges.
- Broyer les cacahuètes dans un mortier. On cherche à obtenir de tous petits morceaux, pas de la poudre !
- Couper les citrons verts en quartier.

- Mettre le morceau de pâte de tamarin à tremper dans 300ml d’eau chaude, et laisser reposer une dizaine de minutes. Lorsque le tamarin a ramolli, le presser pour en extraire le jus. Bien mélanger : on obtient la base du jus de cuisson qu’on versera sur nos pâtes de riz. Jeter les morceaux durs qui ne se sont pas dissous.
- Préparer la sauce. Dans le saladier de jus de tamarin, ajouter les 3 cuillères à soupe de cassonade, un trait de sauce soja (dans la vraie recette traditionnelle, les Thaïs utilisent du nam pla, ou sauce de poisson).
- Ajouter les deux cuillères de concentré de tomate : là encore, ce n’est pas traditionnel. Je l’utilise essentiellement pour donner une jolie couleur, qui normalement est apportée par les crevettes et le jus orange qu’elles ont dans la tête ! ^^
- Bien mélanger cette sauce et réserver.

L’heure de passer à table est venue, on allume la flamme !
- Dans un grand wok (ou une grande paellera !), verser de l’huile d’arachide.
- Y faire sauter l’oignon et les carottes.
- Lorsque l’oignon et les carottes sont dorées et tendres, les pousser sur le côté, et faire saisir le tofu et les protéines de soja. Laisser dorer quelques minutes (ajouter de l’huile si besoin).
- A leur tour, pousser le tofu et les protéines de côté.
- Casser les oeufs dans la poêle et les brouiller légèrement du bout de la spatule.

- Les mélanger aux protéines, tofu, carottes, oignon, puis mettre le tout sur les côtés : on laisse la place pour les nouilles !
- Disposer les nouilles au centre du wok, les arroser avec la sauce au tamarin.
- Mélanger (en laissant la garniture de côté pour l’instant).
- Lorsque les nouilles commencent à s’assouplir et à cuire, ramener toute la garniture par dessus, et tout mélanger. Les nouilles cuisent très vite, en deux minutes elles sont prêtes !
- Ajouter les germes de soja, la moitié de la ciboule ciselée, bien mélanger.

- Verser les nouilles dans les assiettes de service (gardées au chaud au four, c’est l’idéal). Ajouter la garniture qui a tendance à rester au fond du plat.
- Garnir avec : cacahuètes, germes de soja crus, ciboule, poudre de piment et quartier de citron vert.
- Servir.

Et voilà !

Plus qu’à tout mélanger dans l’assiette…

et se régaler !

Remarque : le pad thaï se prépare juste avant de le manger. Mais je l’ai servi à des invités, et nous étions sept à table, alors cela ne s’improvise pas ! Avant que mes invités n’arrivent, j’ai bien entendu fait toute la mise en place, et puis j’ai lancé la cuisson de l’oignon + carottes + tofu + protéines de soja. J’ai alors stoppé la cuisson et ai couvert de papier d’alu jusqu’au moment de passer à table. Alors il ne m’est plus resté qu’à reporter ma poêle à feu très vif, à faire cuire mes oeufs, mes pâtes, ajouter les germes de soja et la ciboule et le tour était joué ! Bien plus rapide, pour éviter de trop faire attendre les invités…

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Pasta, Thailande, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Pad thaï végétarien – nouilles de riz sautées à la thaï

  1. audrey dit :

    500 whaou ça se fête :-) ton plat était délicieux, maintenant que tu as publié la recette je fais pouvoir le faire à mon tour après un p’tit passage chez Eurasie ! Bonne semaine

  2. Marc dit :

    Tu trouves tout ça (les ingrédients, pas l’inspiration ;) au many cook à fegersheim ?
    Car j’ai hâte de tester tout ça :)

    Bon 500e :)

  3. Bergeou dit :

    Cette recette a l’air fabuleuse, je la tente dès que j’ai acheté ce qui me manque.

  4. gracianne dit :

    T’es trop forte Vero, meme a moi tu ferais manger des proteines de soja :) je t’embrasse sur les 2 joues pour tes 9 ans et tes 500 billets.

  5. laurence30 dit :

    Bravo pour ce 500 ieme billet et encore merci pour toutes tes recettes qui ravissent nos papilles !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>