Croustillant de crevettes au gingembre

Conforexpo, un an de plus !

C’est toujours autant de stress juste avant… ou peut-être un peu moins quand même ?
En tout cas il y a toujours un moment où je me dis « Mais pourquoi est-ce que tu ne t’évites pas ce genre de situations qui te font tant flipper ??? »
Et puis finalement…
La gentillesse des lectrices venues, le plaisir de cuisiner à plusieurs mains et de faire découvrir de nouvelles saveurs, les copines venues jouer les groupies (Nath et Valou !!!!), le sourire des Merveilles… Elles étaient toutes là, même si je n’ai pas vu tout le monde vu que je suis arrivée comme d’habitude après le boulot.

 Cess, Bergeou, Audrey, Anne, Mook, Jo, Mercotte en special Savoyard Guest, toutes toujours là pour laver un bout de vaisselle, pour vous attraper la planche que vous avez oubliée dans les coulisses, pour se dévouer à retourner les crevettes même si la friture ça picote (n’est-ce pas et merci Maylis :-) ), pour vous tendre un godet d’une délicieuse liqueur au citron qui vous détend direct… Cette année, Agnès aussi officiait (superbement) derrière la plaque à induction, et heureusement car sans elle et sans ses poêles adaptées aux plaques j’aurais été bien embêtée ! :-)

Il y avait aussi Marie, ma Marie en Inde qui a été un merveilleux marmiton (mais comment ça, la plaque elle monte jusqu’à 12 ??? Et comment ça à cause de moi tu pues la crevette et le saké ???), Nathalie, venue de Nantes, encore une Marie (celle avec les °°°), Valérie qui n’a pas arrêté de faire des courses. Bref, il y avait tout le monde, sauf vous ! Ben alors, zétiez où ? :-)
(
Mickaël, allez, ce sera pour l’an prochain, et on se verra bien avant !)
Merci à celles qui sont venues, merci aux filles pour les moments toujours aussi sympas. Merci aussi à Nathalie Dominguez (à nous deux on devrait décider Cess à nous inclure dans ses soirées Pouffe :-) ) et Pascale Diacono, vivement l’an prochain !

Allez, j’arrête de parler et à table !

De délicieuses bouchées à la crevette, première des trois recettes réalisées à Conforexpo, parfaites pour un petit apéro grignoté du bout des doigts, et si vous en faites plus vous pourrez ensuite en glisser quelques unes dans un petit bento ! Tout bénef !

Croustillant de crevettes au gingembre mariné
Pour 16 croustillants

16 belles crevettes crues – 8 grandes feuilles de pâte à rouleaux de printemps (25cm/25cm) – 1/2 poivron rouge – 2 beaux champignons de Paris – un petit bouquet de coriandre fraîche – du gingembre mariné en lamelles fines – 1 oeuf battu en omelette

- Décortiquer les crevettes en prenant soin de laisser la petite queue.
- Emincer finement le poivron, les champignons.
- Séparé la coriandre fraîche en petits plumeaux d’environ 5cm de long.
- Découper les feuilles à rouleaux de printemps en deux.
- Sur chaque feuille, déposer une lamelle de poivron, une tranche fine de champignon, un plumeau de coriandre, une fine tranche de gingembre, et enfin une crevette crue, en laissant la queue dépasser à peine du carré de pâte.


- Rouler en serrant bien (mais pas trop pour ne pas que la pâte craque !), particulièrement au niveau de la queue de crevette.
- Badigeonner un peu d’oeuf battu si besoin pour sceller le rouleau (si la feuille est assez humide, ce n’est pas nécessaire).
 

 

- Dans une poêle ou un wok, faire chauffer un petit bain d’huile d’arachide (l’huile la plus recommandée pour des températures élevées comme celle de la friture).
- Lorsque que l’huile est chaude (des petites bulles remontent à la surface), plonger les rouleaux de crevettes et laisser cuire 3 minutes de chaque côté, sur feu assez fort.
- Lorsque les croustillants sont bien dorés partout, les retirer du feu, bien égoutter.
- Servir avec de la sweet chili sauce.

Et voilà !

Hmmm, un régal… Le petit goût piquant du gingembre réveille bien cette petite bouchée croustillante.

Les astuces :
- Si vous ne trouvez pas de pâte à samossa, vous pouvez utiliser des feuilles de brick, ou pourquoi pas de la pâte filo.
- Croustillants délicieux aussi avec du basilic thaï, ou de la menthe
- Si vous servez ces bouchées à vos invités mais ne voulez pas passer trop de temps en cuisine, vous pouvez faire frire vos bouchées à l’avance puis les réchauffer au dernier moment sous le grill du four.
- Pour ceux et celles qui n’aiment vraiment pas la friture, même une petite : badigeonner vos bouchées d’un mélange de beurre fondu et d’huile, ou de jaune d’oeuf, puis faire cuire au four à 200°. Les bouchées ne seront pas aussi croustillantes, le goût sera légèrement différent, mais l’odeur dans votre cuisine aussi :-)

Et sinon, vous avez vu le repas de Noël des Merveilles, sur le site des Passions Créatives (clic) ?
Vous devriez, c’est plutôt pas mal !! :-)

Ma contribution : Ravioles crémeuses de topinambour aux noix de saint jacques

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Vietnam, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>