Banoffee pie : fondez tout de suite…

 

Ma fille rentre au collège.

Non, attendez…
MA FILLE RENTRE AU COLLEEEEEEEEGE !!!!!
Mon bébé…
Seule dans cet immense monde de béton, de couloirs et de bruit, de brutes de 3ème perfides, cruelles et moqueuses.

Je me rappelle à quel point j’ai aimé le collège, parce que j’ai pu m’y défaire de l’autorité parentale trop stricte, parce que je m’y suis fait des copains que je n’oublierai jamais… Je sens comme elle est prête à y aller, comme elle a besoin de se défaire de mon amour fusionnel trop envahissant. Et je suis heureuse de voir ce changement s’opérer en elle, de voir comme elle grandi et quelle merveilleuse jeune fille elle est en train de devenir.
C’est juste que ça arrive TELLEMENT TÔT !!!
Il n’y a pas si longtemps je versais ma petite larme parce que je l’emmenais vers sa première maîtresse, avec son minuscule cartable Winnie l’Ourson et sa culotte de rechange au cas où elle s’oublie pendant la sieste (elle détesterait que je dise ça mais c’est vrai)… Il y a encore moins longtemps mes yeux s’embuaient lorsqu’à la fin de sa première journée de CP elle sortait fièrement  son premier vrai livre de lecture de son cartable mauve à fleurs.


Bientôt je prendrai le chemin du collège, avec ma grande à l’avant de la voiture (ça aussi, quel choc quand on y pense), et elle partira loin de moi, avec un regard mi-fier, mi-inquiet, et son sac à dos Roxy de travers, posé sur une seule épaule… Réussirai-je à ne pas crier « Mets ton cartable sur tes deux épaules mon chat, tu vas te faire mal au dos ! » ? Serai-je cette mère qui lui fera honte et qui lui fera se hâter sans regarder en arrière ?

J’essaierai de rester digne à ses yeux, mais au fond de mon coeur, ce sera comme revivre une deuxième fois le moment où une sage-femme l’a prise et emportée loin de mon ventre vide… Le début d’une nouvelle aventure.

Soupir…
Vite, il me faut un banoffee.
Simple. Efficace.
Une bouchée et les angoisses maternelles n’existent (presque) plus.

Banoffee pie : banana, toffee and whipped cream, ou LE RECONFORT INCARNE
Pour 8 personnes (mais 4 gourmands peuvent en venir à bout, croyez-en mon expérience !)

3 bananes – 125 g de speculoos – 150g de palets bretons – 50g de beurre doux – 1 pincée de fleur de sel – 1 pot de confiture de lait – 50cl de crème liquide entière – 2 cuillère à soupe de sucre glace – 1 citron jaune

Si vous utilisez un siphon : préparer la chantilly la veille, elle sera ainsi bien ferme.
- Placer votre siphon et la crème liquide au congélateur une dizaine de minutes.
- Verser la crème dans le siphon, ajouter le sucre glace.
- Visser (attention au joint !), gazer en tenant le siphon à l’envers (ainsi le gaz se mélange bien à la crème).
- Secouer vivement, puis placer au frigo jusqu’au lendemain.

Préparer le biscuit.
- Préchauffer le four à 200° (thermostat 6 et demi).
-Ecraser les speculoos et les palets bretons assez finement (j’utilise mon énorme pilon et mortier, mais la méthode du torchon qu’on fracasse contre le rebord du plan de travail marche aussi, et il y a les adeptes de l’écrabouillage dans un sac plastique, avec un rouleau à pâtisserie).
- Faire fondre le beurre au bain marie, puis l’ajouter aux biscuits avec la fleur de sel et bien mélanger.
- Verser les miettes de biscuits dans un moule à charnières (20cm de diam.) ou dans des petits cercles à pâtisserie pour une version individuelle.
- Bien tasser et aplanir, puis mettre à cuire une dizaine de minutes.
- Sortir le biscuit et laisser refroidir avant de passer à la suite.


Montage:
- Couper les bananes en tronçons biseautés d’un centimètre environ (biseautés car ainsi ils sont plus grands et donc on gagne du temps. On peut aussi gagner encore plus de temps si on choisit un grand moule, et simplement couper les bananes en trois dans le sens de la longueur). Citronner pour ne pas que les bananes noircissent.
- Disposer les fruits sur le biscuit, puis napper de confiture de lait (ne pas hésiter sur la confiture, plus ça dégouline meilleur c’est).
- Au moment de servir, surmonter le tout d’une bonne grosse couche de chantilly !


- Disposer le cercle (ou le moule) dans le plat de service, et démouler doucement (si besoin, passer une fine lame de couteau tout autour pour détacher les miettes qui pourraient adhérer au cercle et empêcher de démouler).

Et voilà !

Régalez-vous… Que dis-je : fondez, défaillez, évanouissez-vous !! :-)
Il existe bien entendu de nombreuses versions de banoffee, la mienne est digne d’une fainéante (ou peut-être dirons-nous d’une maman qui travaille ?? :-) ) puisque la confiture de lait est achetée toute prête dans le commerce et que la base du biscuit est simplement faite de biscuits écrasés. On peut faire sa confiture de lait soi-même, de même que la  pâte ! Dans ce cas, on peut utiliser une base de pâte sablée et l’agrémenter de flocons d’avoines, de noisettes ou de cacahuètes pilées (merci Arnaud pour l’idée :-) ), que sais-je encore, c’est libertad !!

Pour vous organiser lorsque vous avez des invités : vous pouvez préparer le biscuit, napper des bananes et de la confiture de lait et ensuite filmer le dessus du moule et réserver au frais. Au dernier moment, il ne vous restera plus qu’à bomber la chantilly et démouler. Pour avoir testé, les rondelles de bananes en déco sont très jolies, mais très éphémères : la chantilly s’écroule sous le poid des fruits, aussi peu nombreux soient-ils !! A réserver plutôt aux versions individuelles, qui ne nécessitent pas de découpage délicat et un peu long !


Je mets des tonnes de photos, mais j’aime tellement ça !!! :-)

 

 

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Brunchs, Cuisine par pays, Desserts, Desserts d'ailleurs, Entremets, Etats-Unis / Mexique, Gâteaux, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Banoffee pie : fondez tout de suite…

  1. Christelle dit :

    Bon vu que je suis une future maman angoissée au possible … je vais me mettre au boulot pour me concocter cette douceur cette après midi … merci Véro !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>