Choux, chouquettes, pti chou-choco

Yeeeeehhaaa!!!

Oui, encore du sucré, j’en connais un ou deux qui vont me dire que la pâte à choux, c’est fourrée à la crème de langoustine qu’ils l’aiment, mais, héhé, c’est une bonne idée ma foi!!! :-D

Laissez-moi pousser mon cri encore une fois: Yeeeeehhhhaaa!!
J’ai enfin réussi mes premiers petits choux!!
Jusque là mes tentatives s’étaient comptées au nombre de une seule et unique, qui s’était soldée par un échec cuisant: des petites boules de pâtes qui n’avaient pas gonflé, qui étaient restées toutes dures et compactes, totalement immangeables…

Mais tout ça c’est du passé, car j’ai eu la chance de recevoir moi aussi le génial petit bouquin de la collection « Leçon de cuisine », le petit Pâte à choux de Sébastien Serveau, et voilà!!!

Je suis trop fière… La pâtisserie, c’est bête, mais quand c’est réussi, c’est vraiment mieux que quand c’est raté!!! 

 

 

Pâte à choux inratable, que même moi j’ai même pas réussi à la rater !

Pour une cinquantaine de petits choux. 
12,5 cl de lait – 12,5 cl d’eau – 125g de beurre en dés – 4g de sel – 140g de farine tamisée – 4 oeufs

- Mettre l’eau, le lait, le beurre et le sel dans une casserole.
- Porter à ébulition sur feu doux, il faut que le beurre ait le temps de bien fondre.
- Hors du feu, ajouter la farine d’un seul coup, et bien mélanger jusqu’à ce qu’elle soit bien incorporée.
- Casser les oeufs dans un petit bol, et en ajouter 3 à la pâte un par un, en mélangeant bien à chaque fois avant d’ajouter le suivant.
- Incorporer le dernier petit à petit, jusqu’à obtenir une pâte bien homogène, lisse, collant à la spatule mais retombant au bout d’un moment.

Et voilà!

A partir de là, c’est l’Eldorado du pâtissier, tout est possible, en sucré, salé, wouhhhouuuu, l’autoroute du plaisir!!

Pour plein d’astuces (comme par exemple pour conserver la pâte) et d’idées de petites recettes toutes en photos, procurez vous le bouquin, pas cher et franchement bien fait (j’ai bien aimé les listes de courses détachables à la fin! Et puis plein de petits trucs de pros que je ne connaissais pas, et qui vont me simplifier la pâtisserie!).
Moi, je remercie vraiment Alice qui m’a fait parvenir ce petit livre!!

The chouquettes

- Préchauffer le four à 150°, mode chaleur tournante.
- A l’aide d’une poche à douille ronde et lisse, pocher la pâte à choux sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfu (j’ai utilisé une plaque perforée, je ne sais pas si ça a eu une incidence sur la qualité du gonflage, mais j’était vraiment contente!): faire des petites boules d’environ 4cm de diamètre, parfait pour tout engouffrer d’un coup.
- Badigeonner les boules d’un jaune d’oeuf battu: étape stratégique, qui aplatit les petites houpettes laissées par le pochage.
- Parsemer de sucre en grains: allez y largement, vous pourrez récupérer l’excédent en obliquant la plaque.
- Enfourner pendant une demi-heure, en prenant soin de ne pas rouvrir le four tant que les chouquettes ne seront pas gonflées et dorées.

Et voilà!

Franchement, quand elles sortent tout juste du four, toutes chaudes, moelleuses et croustillantes à la fois…
Pendant que Doudou et ma grande étaient au solfège, avec la petite on s’est en engouffré… une certaine quantité!! :-)

Alors par contre, observez plutôt:

 

Ca donne envie de mettre quelque chose dedans, non??

Alors du coup:

Petits choux à la crème choco-tonka

- Préparer des petits choux en suivant la recette plus haut, mais en sautant l’étape sucre en grains, bien sûr.

Crème patissière choco-tonka
25cl de lait – 3 jaunes d’oeuf – 50g de sucre en poudre – 8g de farine + 8 g de Maïzena – 45g de chocolat noir (j’ai troqué mon Valrhona contre du Pâtissier Commerce Equitable) – 50g de beurre en dés – 1/2 fève Tonka

- Mettre le lait dans une casserole avec la demi-fève Tonka râpée, et porter à ébulition.
- Dans un saladier, fouetter le sucre et les jaunes d’oeuf jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
- Incoporer la farine et la Maïzena (NB: ma balance n’étant pas assez sophistiquée, je n’avais sûrement pas exactement 8g de chaque, mais ça a marché quand même!)
- Verser un peu du lait parfumé bouillant sur le mélange aux oeufs, bien mélanger.
- Verser le contenu du saladier dans la casserole, avec le reste du lait.
- Laisser cuire environ 1 minute, en remuant bien: le mélange doit épaissir, jusqu’à ressembler à une purée.
- Retirer du feu, et ajouter le chocolat coupé en cubes.
- Remuer doucement, jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.
- Incoporer le beurre.
- Laisser refroidir, puis conserver au frigo, en prenant soin de plaquer une feuille d’alu directement à la surface de la crème, pour ne pas qu’elle fasse une « peau » en refroidissant (bêêêrk…)

Et voilà!


Farcissage de choux: meine deutsh douille en action!

Je laisse les images parler d’elles-même…

 

 

 

Glaçage made home (il y a une recette à base de fondant dans le livre, mais je n’ai pas de fondant dans mes tiroirs).

- Faire fondre 50g de chocolat noir avec 20g de beurre et 2 càs de crème liquide.
- Bien mélanger.
- Tremper les petits choux tête la première dans ce glaçage et les laisser refroidir tranquillement.

Et voilà!

Franchement, j’ai trouvé que ce n’était pas tant de boulot que ça, et par rapport à la satisfaction que cela procure…

Marrant, ça, mais plus je pâtisse, et plus j’aime pâtisser!

J’en connais quelques uns à l’école qui ne vont pas s’en plaindre… :-)

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Desserts, Douce France, Gâteaux, Grignotages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>