La courgette tome 3 – Beignets de fleurs de courgettes et potimarrons

 

Bon, OK, je suis partie en vacances sans dire un petit mot.
C’est très malpoli.
Mais c’était pour la bonne cause, vacances avec toute la famille réunie pour la première fois depuis… pfiouuu !!! Maintenant c’est fini, et pour ne pas être trop triste, j’ai pensé que ce serait drôlement chouette de vous retrouver.
Et je ne dis pas ça pour me faire pardonner.
:-)

Je ne perds pas le fil : mes wonderful organic courgettes méritent au moins un tome 3, voire un 4 !!
Elles ont émerveillé ma maman et ma grand-mère… Moi c’est de les voir s’écrier « Mais regarde ça un peu ! » qui m’a rendue heureuse tout le mois de juillet !
Courgettes, encore, donc ! Surtout que g
râce à mon potager, je découvre les joies d’avoir des fleurs de courgettes.


Les fleurs sont à prélever avec parcimonie si l’on veut toujours avoir des fruits (autrement dit des courgettes). La solution : ne prélever que quelques fleurs mâles, une par pied différent pour que vos plants continuent de donner (il faut plusieurs fleurs mâles pour féconder une seule fleur femelle, d’après ce que j’ai lu dans les forums de jardinage !!). On reconnaît les fleurs mâles facilement, car elles poussent au bout d’une tige toute droite, qui ne porte pas de bébé fruit (alors que la fleur femelle est précédée d’une mini courgette).

La recette est la même pour la fleur de potimarron et pour toutes les autres courges d’ailleurs ! Avec le potimarron par contre,  vous pouvez vous faire plus plaisir : il ne faut garder que 3 ou 4 fruits maximum sinon le pied s’épuise, donc à vous toutes les fleurs supplémentaires !

Une fois vos fleurs cueillies (le matin de préférence, lorsqu’elles sont bien ouvertes), consommez-les assez rapidement. Mon pêché mignon : les beignets sucrés… Tout le monde à la maison en raffole, alors quand je pars cueillir quelques fleurs, c’est la fête !


Beignets de fleurs de courgettes ou de potimarron au sucre vanillé

pour une dizaine de fleurs : 80g de farine – 2 oeufs – 20g de Maïzena – 4 cuillères à soupe de sucre vanillé -12 cl de lait -  1 cuillère à café de levure (ou un peu moins de lait et un peu de bière blonde)

- Mélanger la farine, la Maïzena, la levure et le sucre vanillé.
- Ajouter les deux oeufs et mélanger.
- Ajouter le lait petit à petit, mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène, bien lisse.

- Ôter délicatement le pistil plein de pollen du coeur de la fleur.
- Rincer les fleurs sous l’eau.
- Les sécher très légèrement avec un torchon propre.

 

- Préparer un bain d’huile (l’huile d’arachide est parfaite pour la friture).
- Lorsque l’huile est bien chaude, tremper les fleurs dans l’appareil à beignet, bien les en enrober.
- Poser doucement les fleurs enrobées dans l’huile chaude, et laisser frire quelques minutes, en retournant pour que tout la fleur cuise bien.
- Sortir du bain d’huile avec une spatule, et disposer sur une feuille de Sopalin, pour laisser s’égoutter l’huile.

- Saupoudrer les fleurs d’un peu de sucre vanillé ou sucre glace, et déguster sans attendre, pendant que c’est encore tout chaud et croustilant !

Et voilà !

Miam miam, slurpissimo…


 

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Desserts, Douce France, Grignotages, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>