Le défi des biscuits #6 – Vanillen Kipferln

Eh bien voilà, 2012 est là.

TRÈS BONNE ANNÉE à tous, chers lecteurs !

Accueillons l’année  avec de bons petits biscuits maison…
2011 venait à sa fin. Deux choix se posaient à moi :

- soit j’abandonnais complètement mon défi des biscuits. (Comment ça, vous croyiez que je l’avais déjà abandonné ? Mais pas du tout…^^)
- soit je trouvais coûte que coûte un moyen pour continuer à faire des biscuits maison en 2012.

Je me suis posée la question dans tous les sens. N’était-ce pas une bonne chose d’arrêter les biscuits industriels ? Mais comment faire ? Où trouver le temps ? Pourquoi arriverais-je en 2012 à faire ce que j’ai échoué à faire en 2011 ? Ai-je VRAIMENT besoin de dormir ?

Soudain, alors que j’arpentai nerveusement l’unique petit couloir de ma maison et passai pour la quinzième fois devant la porte ouverte d’une des chambres d’enfants, mes yeux se sont posés sur une petite fille qui jouait avec sa dînette Ikéa. Elle avait un petit rouleau de bois dans la main droite, un emporte-pièce en plastique rouge dans la main gauche. Elle chantonnait en franglais un truc qui faisait : « Ouonne de sweï, I like a done, cookies are miiiii, chocolate feïne de waiiiii« .
Les paroles étaient certes approximatives.
Mais la petite main qui maniait le rouleau était sûre, son geste précis.

Ce n’est pas exploiter un enfant que de lui apprendre à cuisiner seul ?
Ce n’est pas le réduire à l’esclavage que de l’habituer à cuisiner de bonnes choses pour ses futurs enfants ?

En aucun cas.
Je suis une professionnelle de l’enfance et de l’éducation, ne l’oublions pas.

Voici donc ma nouvelle arme fatale dans la course aux goûters maison, sans huile de palme, ni additifs, ni arômes artificiels… (bref, je vais pas vous refaire le pitch) : deux paires de mains supplémentaires, qui peuvent travailler seules, pour lesquelles j’aurai juste besoin de sortir la plaque du four (et encore, à treize ans si on peut passer la nuit chez une copine et réclamer un compte Facebook, on peut aussi sortir une plaque du four sans se brûler !). A trois, on parviendra facilement à 12 fournées de biscuits différentes par mois, non ? Allez, tous en famille !

Pour motiver les troupes, le père Noël a déposé ça au pied du sapin :

Quelques recettes, des emporte-pièces rigolos, un tampon assez mignon… C’est là-dedans que ma n°2 a trouvé la première recette qu’elle ait réalisée seule, de A à Z ! C’est donc avec une grande fierté qu’elle vous présente (à travers le blog de maman) :

les Vanillen Kipferln de Mimi

280g de farine – 70g de sucre – 200g de beurre – 70g de poudre d’amandes – 2 cuillères à soupe de sucre vanillé + un peu de sucre glace

- Préchauffer le four à 180°.
- Dans un grand saladier, mélanger tous les ingrédients (sauf le sucre vanillé), jusqu’à obtenir une belle boule de pâte. C’est un peu difficile au début de tout amalgamer, car c’est une pâte très sableuse,  » ça va jamais faire une boule !!! dixit Mimi). Mais on ne faiblit pas, on utilise sa poigne de fer, et ça vient !
- Prélever ensuite des noix de pâtes : les rouler en boudin, puis leur donner une forme de lune en enroulant les boudins autour de votre petit doigt.
- Disposer les lunes sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfu (ou feuille silicone). Penser à disposer les biscuits en quinconces pour que l’air circule bien, même si c’est moins important sur ce genre de recettes que sur des macarons. Autant prendre les bonnes habitudes, hein ma Mimi jolie d’amour :-)
- Enfourner et faire cuire 10 min.

- A la sortie du four, alors qu’ils sont encore chauds, saupoudrer  les biscuits de sucre vanillé. Le sucre saupoudré sur un biscuit chaud va fondre légèrement et adhérer.
- Une fois refroidis, les saupoudrer à nouveau, cette fois avec du sucre glace (qui fondrait si on le mettait sur un biscuit chaud !).

Et voilà !


Miam miam miam…
Elle était toute fière d’aller en apporter une assiette aux voisins pour leur souhaiter de joyeuses fêtes.

Evidemment, ce serait encore mieux si on pouvait mettre Doudou dans le coup.
Mais franchement…
Franchement ?
Nan, à trois ça devrait le faire…
^^

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Défi Bicuits, Desserts, Grignotages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Le défi des biscuits #6 – Vanillen Kipferln

  1. Tout à fait alléchants ces biscuits !

  2. lepage dit :

    La relève est assurée!Bravo les filles!

  3. Stéphanie dit :

    J’ai testé ces petits délices pour la première fois en cette fin d’année 2011 et ai trouvé ça super bon. Et rapide à faire. Et facile à faire. Et qui se conservent bien… What else ? Bonne année 2012 blogueuse préférée ! Paix et bonheur pour les tiens d’ici et de là-bas !

  4. bergeou dit :

    Bravo Mimi !
    La princesse a le même coffret et elle adore aussi, essaye ceux aux sésame ils sont top.

  5. gracianne dit :

    Comme quoi, une bonne education, il n’y a rien de tel! Tu me donnes des idees tiens :)
    En fait, l’autre jour, en rantrant a la maison, mon grand m’a presente tout fier LA crepe qui restait de celles qu’il avait faites tout seul dans l’apres-midi pour ses copains, en prenant la recette sur le net (le pere un peu inquiet a juste regarde de loin, parce que le gaz, quand meme…) J’etais super fiere comme tu peux l’imaginer.
    Donc oui au defi biscuit 2012 et des grosses bises pour la nouvelle annee.

  6. assandri dit :

    Mmmm délicieux ces biscuits … Parfaits pour aborder cette nouvelle année ! bonne année alors !!! ;)

  7. Véro dit :

    @ Lady Milonguera, ils étaient bons autant qu’alléchants en tout cas ^^
    @ lepage, ^^ Oui, la relève est assurée…
    @ Stépahnie, en effet ils se gardent super bien ! Il restait un pauvre malheureux dont personne ne voulait (c’est toujours comme ça !) et je l’ai fini hier : il était encore bien croustillant, j’ai envie de dire encore meilleur, un peu plus moelleux. Je t’envoie un mail privé…
    @ Gracianne, oui, bon ben on réessaie. On va pas se mettre la pression pour des biscuits, mais non seulement elles adorent les faire, mais en plus comme tu dis ça nous rend tellement fières ^^ Bises madame
    @ Merci Assandri, il n’est pas trop tard pour te souhaiter à toi aussi une excellente année (au sens propre ET figuré :-) )

  8. christel dit :

    Voilà une excellente résolution pour 2012… moi même, j’ai quasiment arrêté les biscuits industriels en 2011 et les enfants s’en portent plutôt bien. Entre les tartines de bon pain beurré, la brioche maison, les petits biscuits et le far breton familial, tout le monde est content. Le seul problème est que du coup, j’ai une fâcheuse tendance à goûter moi aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>