Palets sablés au citron

« Qui c’est la plus belle ? Qui c’est la plus belle ??? Oui c’est toi… Mais oui c’est toi ! Tu fais un câlin ? Tu fais un câlin ??? Ohoh, mais c’est un gros câlin, ça, oui, parce que c’est toi la plus douce et la plus câline, mais oui ! C’est qui la Mamounet’Cha à sa maman ? Qui c’est la Mamounet’Cha à sa maman ???« 

La Mamounet’Cha en question me regarde d’un oeil vide.
Ou plutôt, d’un oeil qui semble dire :
« Débile cette meuf« 
Au bout de ma quinzième question restée sans réponse, elle daigne enfin me gratifier d’un clignement de l’oeil droit et d’un rauque petit « Miaaa » (oui, juste un « Miaaa« , même pas un « Miaaouu » qui la fatiguerait trop, apparemment). Clairement, en langage humain : « Allez, le voilà ton miaulement, c’est bon, tu m’as saoûlée. »

Soupir.
Je n’y peux rien.
Mes filles grandissent, je ne peux plus gagater sur leurs petits cheveux tout fins qui sentent bon le Mustella.
Je rêvais d’avoir une ribambelle de mômes, moi. Soyons franche : aujourd’hui si je parle à mon chat c’est plus par désir de petites joues jouflues, de risettes pleines de bave, de petites cuisses gigotant dans la grenouillère, que de désir de vraie famille nombreuse, celle qui t’empêche d’aller dîner chez tes amis, celle qui te coûte un bras en cantine scolaire, celle qui te permet d’avoir des réductions pour le train mais quelle importance vu que tu ne bouges plus de chez toi car l’hotel et les restos c’est trop cher ?

Avoir trop de bébés de nos jours, ce ne serait pas très raisonnable… enfin, c’est mon avis.
Du coup je me retiens, et je parle à mon chat. Dans quelques années, quand mes filles auront quitté les jupes de maman et avant qu’elles ne me laissent leurs gosses à garder, j’aurai une floppée de matous goguenards, à qui je parlerai en disant « Viens voir maman« . On m’appelera la Vieille Folle aux Chats.
Doudou sera chargé de faire la litière, le pauvre, on l’appelera le Vieux Qui Pue.

Heureusement, pas besoin d’être enceinte pour prendre fastoche une quinzaine de kilos.
Manquerait plus que ça !
:-D

Petite recette pour le goûter de mes filles, pour faire moins de déchets et espérer qu’elles auront le droit elles aussi d’avoir des enfants sur lesquels gagater (et me confier !!! :-) )

Sablés au citron pour le goûter des filles (et pour moi aussi, accessoirement)
Pour une vingtaine de sablés

125 gr de beurre, 100 gr de sucre, 200 gr de farine, 10g de levure, 3 jaunes d’oeufs, le zest d’un citron bio.

- Faire fondre le beurre au bain-marie.
- Le mélanger avec le sucre, fouetter jusqu’à ce que le mélange mousse.
- Ajouter les trois jaunes d’oeufs et bien melanger.
- Incorporer la farine et la levure, mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.

- Enfin, ajouter le zeste de citron, et bien mélanger.
- Mettre en boule, puis former un boudin et l’envelopper de papier cellophane ou sulfurisé. Laisser reposer au frais au moins une heure.
- Avant de former les sablés : préchauffer le four à 180°C.
- Sortir le boudin de pâte, le couper en disques d’1,5cm (environ !).

- Disposer les disques sur un silpat, puis enfourner pendant 10-12 mn. Autour de 10 miutes, vous obtiendrez des biscuits encore moelleux à coeur, et au bout de 13 minutes ils seront plus croquants.
- Lorsque les biscuits sont cuits, sortir la plaque du four et laisser refroidir.

Et voilà !
A dévorer tout de suite, ou à garder dans une boîte métallique, pour les goûters de la semaine !

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Desserts, Douce France, Gâteaux, Grignotages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>