Tartelettes choco-framboises – quand la maîtresse a le blues

Ma dernière kermesse est venue.
Pas ma dernière, de toute ma carrière. Mais ma dernière dans mon école actuelle, où je suis restée pendant neuf ans. Neuf ans !

Vous savez ce qu’a le temps de faire une prof des écoles, en neuf ans dans la même école ? Et bien elle a le temps d’avoir plusieurs enfants de la même fratrie, et ainsi d’entrer un peu dans les familles. Alors à la kermesse, quand la rumeur commence à se répandre que la maîtresse s’en va, les parents m’arrêtent dans la cour, pendant que je cours d’un stand à l’autre pour apporter des boissons à ceux qui sont venus nous aider.
- Mais comment cela, Madame Métisse, vous partez ? Quel dommage, vous n’aurez pas mon petit troisième…
- Vous nous quittez ? Mais pourquoi ? Pour une ZEP en plus ? Mais c’est difficile, ça, non, comme école ?
- Mon Charles va être déçu, il voulait vous avoir… Vu que vous avez eu son frère et sa soeur !
- Vous allez avoir de jeunes stagiaires ? C’est super, ça, mais nous allons vous regretter…
- Comment ça, vous partez ? Alors que ma fille arrive enfin en CM2 ? Moi qui voulais partir en classe de mer avec vous…
- Oui, mon grand va mieux. La chimio est bientôt finie. Vous l’avez vu tout à l’heure ? Oui, il va vraiment bien…  Mais j’ai entendu que vous partiez dans une autre école ? Ahh, vous n’aurez pas le deuxième, alors ?

Et mon coeur se serre, devant leurs sourires et les yeux humides de certains. Mon coeur se serre lorsque je revois tous les visages d’enfants devenus grands depuis, tous les visages de leurs parents face à moi aux réunions de rentrée.
Et s’ils ne m’aimaient pas, dans l’autre école ?
Si je n’arrivais pas à nouer les liens que j’ai noués ici ?
Je serai la nouvelle, l’inconnue. Ils vont tous se méfier de moi… Je sais déjà, par expérience, que tous préféreront que leur enfant ne soit pas chez moi.
Ca me change, hein.
Mon coeur se serre.

Heureusement, un papa venu m’aider à la buvette me colle des glaçons dans le dos du T.Shirt, et me fait oublier ma nostalgie qui commence avant même que je ne sois partie.

En fait, j’ai juste la trouille, bien sûr, tout bonnement. Quelle idée j’ai eu de quitter une école aussi confortable, où tout le monde me faisait confiance !
Je me goinfre de chocolat et de framboises en attendant le grand stress de la rentrée.
Comme ça, non seulement je serai nouvelle, inconnue et donc terrifiante, mais en plus je serai une grosse dondon.
« Genre, t’as vu la nouvelle maîtresse ?  Une patate, je te dis !!! »
M’en fiche.
S’il ne m’apprécient pas, je ne leur ferai pas la cuisine. Et puis c’est tout.
Et inutile de me dire « Mais si, tu es géniale, ils vont t’aimer ! » : je SAIS comment sont les parents avec les nouveaux arrivants, hein. On ne me la fait pas !
A moins que je ne me les mette dans la poche en leur faisant des gâteaux dès le jour de la rentrée ?

Tartelettes ultra-gourmandes choco-framboises, éclats de pistaches

Pour 6 tartelettes
Pour la pâte sablée (à préparer 2 heures avant) : 125 de farine – 65 g de beurre froid coupé en petits dés – 50 de sucre glace – 1 jaunes d’oeuf – 1 petite cuillère à soupe de lait – 1 petite pincée de sel
Pour la ganache au chocolat : 250g de chocolat noir – 30cl de crème liquide.
Pour la garniture : 250g de belles framboises, une poignée de pistaches (les pistaches salées donnent une touche de sel très sympathique, à condition de les frotter un peu avant pour ne pas qu’elles soient trop salées; sinon préférez les non salées)

A savoir : en général je prépare toujours le double de quantité de pâte sablée, tellement facile à utiliser ! Un boudin, des tronçons, et hop, des sablés pour le goûter des filles !

- Creuser un puits dans la farine, déposer les dés de beurre et le sucre glace.
- Mélanger du bout des doigts, puis ajouter les jaunes d’oeuf, le lait et le sel.
- Travailler la pâte pour obtenir une texture sableuse plutôt homogène.
- Rouler la pâte en boule, en appuyant bien pour agglomérer les miettes.
- La mettre au frais pendant 1 à 2 heures.

- Au bout du temps de repos, prélever des morceaux de pâte, les aplatir de la paume de la main. Puis foncer les moules à tartelettes (c’est la façon la plus facile à mes yeux pour tapisser correctement la pâte sablée dans les moules.) J’utilise des moules en silicone, mais si vous utilisez des moules métalliques, il faut les beurrer et les fariner.
- Piquer les fonds de tarte à la fourchette, et remettre au frais : si les fonds de tarte sont bien froids lorsque vous enfournerez à four chaud, la pâte s’affaissera moins.

- Pendant que les fonds de tarte refroidissent, préchauffer le four à 200°.
- Enfourner les fonds de tarte pendant une dizaine de minutes : ils doivent être dorés et bien cuits, car il n’y aura pas d’autre cuisson !

Préparer la ganache :
- Casser le chocolat en petits morceaux et le faire fondre doucement au bain marie.
- Faire chauffer la crème liquide dans une casserole.
- La verser peu à peu sur le chocolat fondu, mélanger doucement.
- Attendre que la ganache ait un peu refroidi.

Montage :
- Lorsque les fonds de tarte ont refroidi, déposer quelques morceaux de pistache au fond.
- Verser la ganache encore tiède sur les fonds de tarte.
- Laisser figer au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Juste avant de passer au dessert :
- Démouler les tartes.
- Déposer les framboises, ainsi que quelques morceaux de pistache.
- Saupoudrer d’un peu de sucre glace.

Et voilà !

Pour les supers gros gourmands, rajouter un petit filet de sauce caramel au beurre salé : faire fondre 150g de sucre à sec (surtout pas de liquide avec le sucre), lorsqu’il est fondu ajouter un  bon gros morceau de beurre bien froid (80g), bien mélanger, puis délayez à la crème tiède, jusqu’à avoir une sauce bien liquide (30cl). Vous
Et genre, mais vous obtenez le dessert le plus gourmandissime de l’année ! Chocolat hyper onctueux (surtout si vous pensez à sortir les tartelettes du frigo un petit quart d’heure avant de les manger), framboise juste acidulée comme il faut, petit goût de la pistache qui s’allie parfaitement avec le tout.

Et BIM ! je vous achève avec la dernière photo de la fourchette qui tue !!!

Maîtresse-patate, c’est ce que je vais devenir.
Avoir fait tout ça pour obtenir cet examen, et me retrouver dans une école où personne ne m’aime…
Mais enfin, si je me rappelle bien, dans mon école actuelle, ils ne m’aimaient pas beaucoup non plus, au début… Allez, ça va aller… ça va bien se passer. Faut que j’arrête de m’empiffrer de chocolat.

Han !!!! Mais j’y pense… ! Et si les stagiaires ne m’aimaient pas non plus ? S’ils me trouvaient incompétente à côté des autres profs formateurs expérimentés ??? Mais évidemment, c’est ce qu’ils vont se dire, puisque je n’ai jamais fait de CP…
Oh, nom d’une petite framboise poilue…

- Doudouuuuu ??? OU T’AS MIS LES PLAQUETTES DE CHOCOLAT ???!!!

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Cuisine par pays, Défi Bicuits, Desserts, Douce France, Tartes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

23 réponses à Tartelettes choco-framboises – quand la maîtresse a le blues

  1. létitia dit :

    De toutes façons, tu n’as jamais été une instit géniale, en vrai tu es énooorme, et ta cuisine elle craint du boudin. T’es pas encore en CP, on a encore le droit de te parler au second degré jusqu’à la rentrée? :-D

  2. Comme elles me plaisent tes tartelettes !

  3. Quel beau début de semaine avec cette réalisation
    Agréable lundi
    Valérie.

  4. Anthony dit :

    Arf ! Je veux bien retourner à l’école si tu apportes ce genre de tarte ! Je note cette recette pour la refaire miam miam ! Merci !

  5. Bergeou dit :

    Ah ben c’est malin tu m’as collé la larme à l’oeil ;) je viendrais déjeuner avec toi pour te remonter le moral si tu as besoin mais mon petit doigt me dit que tu n’auras pas besoin …

  6. Gabie dit :

    Ces tartelettes sont magnifiques !!!!! Courage et reposes-toi bien avant la rentrée !

  7. Pomme dit :

    le chocolat achète même les esprits les plus méfiants… profites-bien de ton été !!

  8. audrey dit :

    mais tu es géniale tu vas y arriver ! Tu m’as collé la larme a l’oeil également. Allez tu n’as pas bossé pour rien, tu mérites cette évolution, et puis les parents vont te tester un peu et puis après tout le monde va t’adorer. Profites bien de tes vacances et oublie le chocolat (je devrais faire pareil …)

  9. Nicolas dit :

    Avec ou sans tartelette au chocolat, ils vont t’adorer mon ange!

  10. marc dit :

    Toujours aussi agréable à lire, doux à regarder, délicieux quand je l aurais goûté enfin surtout préparé, avec ton histoire parallèle, pareil, qui me met aussi une petite larme a l oeil

  11. Neaira dit :

    hmmmm cette ganache au chocolat qui fond presque toute seule … pas de doute si tu attaques avec ça a la rentrée ils vont tous t’adorer ! (si tu ne fais pas ils vont t’adorer aussi hein ^^ juste que cette tuerie ça doit aider ^^)

  12. sandrine dit :

    moi j’te connais que par ton site et déjà je t’adore ;-) donc « eux » les chanceux hein qui vont connaitre la « Vero » en réelle avec son humour et la joie de vivre que tu arrives si bien à faire passer à travers ton site…. ne peuvent que te découvrir, t’apprivoiser, t’accepter, et enfin t’ADORER !! bref tkt t’es comme le chocolat t’es « addictive » lol ;-)

  13. gracianne dit :

    Moi, je ne sais pas comment on pourrait ne pas t’aimer, Madame Metisse :)

  14. Paprikas dit :

    Comment tu veux que les nouveaux garçons ne t’aiment pas alors que t’es une belle femme ;) et rigolote en plus !

  15. Babali dit :

    Tu me le dis si ils t’embêtent et qu’ils ne t’aiment pas !! Tu vas voir j’vais te faire une descente dans ta nouvelle école et je vais régler tout ça façon « soprano » :-)

  16. Lepage marie dit :

    Iln’y a pas que les parents et les élèves qui vont te regretter…les dames de la bibli aussi!! Une chose est sure, Véro: Tu ne peux QUE plaire aux gens! Ton sourire et ta bonne humeur, ce côté gourmand qui fait tout ton charme, c’est gagné d’avance!
    Et puis par solidarité, nous on va bien l’accueillir la nouvelle qui va prendre ta place Alors bon vent Véro et nous on veut encore plus de tes délicieuses recettes!!!

  17. Nane dit :

    Moi je mets la framboise mixée directement dans la ganache, comme ça j’ai la bonne conscience diététique pour moi, j’ai fait une tarte aux fruits ! (recette dans Nature de Ducasse).
    Sinon bon courage pour la rentrée, ça va faire 10 ans que je suis dans le même collège, je sais que je vais bientôt changer au risque de m’encrouter, mais ça me fait trèèèèèèès peur aussi !

  18. Nanou dit :

    Quand on est petit on croit que la maîtresse elle est trop forte mais en vrai c’est tout fragile ces petites bêbêtes !!!
    Mais bien sûr qu’on va t’aimer dans ta nouvelle école, peut-être pas le premier jour mais le deuxième c’est sût!!!
    Je t’assure que si j’habitais ta région j’aurais déjà cherché à te connaître tellement j’aime ton humour, tes recettes, ta tendresse quand tu parles de tes enfants et de ceux des autres et j’en passe.
    Alors bonne route et bonnes vacances !!!

  19. Val dit :

    Tant que tu ne leur fais pas écrire leurs devoirs le premier jour, tout devrait bien se passer ; )

  20. Val dit :

    Je l’ai essayé hier soir ! Succès intégral !

    Merci pour le tuyaux !

    Bizouss

  21. claire dit :

    Alors alors, cette rentrée sur des chapeaux de roue ?

  22. Dara dit :

    Coucou Véro,
    J’espère que ta rentrée s’est bien passée? Courage, il n’y a pas de raison que ça n’aille pas :)
    Cette recette a l’air succulente, j’en ai l’eau à la bouche! J’ai trop hâte de l’essayer!!
    Bises, Dara

  23. Véro dit :

    @Claire et @Dara, merci les filles ! Oui, une rentrée à 250 km/heure, il fallait s’y attendre… Mais me revoilà ! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ trois = 5

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>