Technique : la véritable crème anglaise à la vanille

Une petite recette simple et ultra-classique qui fait partie des incontournables…

Quand elle était petite, ma cadette adorait laper la crème anglaise comme un petit chaton. Ca a d’ailleurs été une des premières recettes qu’elle ait réalisée avec moi, perchée sur un tabouret…
Aujourd’hui elle a onze ans, je la traite encore comme un bébé alors qu’elle est entrée au collège, mais j’imagine qu’on fait tous ça avec nos « petits derniers »,  non ?

Pourtant, comme quand elle était bébé, je suis toujours préoccupée par ses dents qui poussent. Vous savez, cet âge béni du ciel où les ados ont les dents qui poussent en double, avec des dents de lait inébranlables qui  font pousser tout le reste de traviole ? Ahlala, je vous assure, le temps passe et on ne voit rien venir…

Alors, plutôt que de la crème anglaise, je sais bien que je devrais lui donner des desserts qui mettent à rude épreuve les dents de lait (je ne sais pas, moi, une pomme d’amour, du nougat sec, des cailloux nappés de chocolat), mais que voulez-vous… la crème anglaise c’est si bon, et ça se mange si facilement avec tout… même quand on n’a pas de dents du tout !

Véritable crème anglaise maison, onctueuse et délicieuse

(du boulot mais tellement meilleure que celle vendue en brique)

Alors je dis « véritable » parce qu’on trouve parfois des recettes où le lait est ajouté au sucre et aux oeufs encore froid. C’est certes plus rapide, mais c’est bien plus onctueux si on respecte la recette vénérable et ancestrale que j’ai récupérée dans le plus grand des secrets dans mon livre « Délices de lait » chez Marabout (huhuhu ^^). Un vieux bouquin dont je me sers toujours, grand classique lui aussi !

Pour 1,25 litre de crème (environ)

- 1 litre de lait entier – 150g de sucre en poudre – 8 jaunes d’oeuf – 1 gousse de vanille

- Dans une casserole, verser le litre de lait.
- Ouvrir la gousse de vanille. Les gratter pour récupérer les graines.
- Mettre la gousse fendue et les graines dans le lait.
- Allumer le feu et laisser chauffer doucement jusqu’à léger frémissement.


- Pendant ce temps, mélanger les jaunes et le sucre au fouet : le mélange devient légèrement mousseux et blanchit un petit peu.
- Lorsque le lait est chaud, le verser sur le mélange jaunes/sucre en mélangeant.

- Reverser ensuite le lait dans la casserole, et remettre sur feu doux.
- Laisser chauffer en remuant doucement, jusqu’à obtenir la bonne consistance.

- C’est là qu’il faut faire attention : la crème doit épaissir, sans non plus être trop cuite (sinon les oeufs se désolidarisent et font des minuscules grumeaux). La crème doit napper la cuillère, et si on passe son doigt, un chemin bien net se dessine. Photo à l’appui :-)

- Laisser la crème anglaise tiédir avant de la mettre au réfrigérateur (au moins une heure avant de la déguster).

Et voilà !

Une délicieuse crème anglaise onctueuse, bien parfumée…
Elle nappera à merveille tout fondant, coulant, mousseux etc… au chocolat. Si vous ne savez pas quoi faire de vos blancs, vous pouvez les monter en neige et les faire cuire au bain-marie et PAF, vous avez une île flottante.
Quelques fruits, un peu de pâte sablée émiettée et BING, une soupe de fruits (comme celle-là, avec des clémentines et des mouillettes de pain d’épices).

Enfin bref, les possibilités sont nombreuses…

(Ouhlalala… ouais… on parlera du fondant la prochaine fois… ^^)

Souvenir d’enfance : chez nous, on mangeait la crème anglaise encore chaude, à la petite cuillère. Bien entendu ce n’était pas de la crème anglaise faite maison, c’est de la Bird’s Custard en poudre que ma grand-mère ne délayait pas trop, de façon à obtenir une crème un peu plus épaisse… (moment « Madeleine de Proust », j’espère que vous êtes émus !)

Et donc à part pour les souvenirs d’enfance :
eh ben la vraie crème anglaise c’est vachement meilleur !!!

 

 

Au moins, la crème anglaise ne se coincera pas dans les appareils dentaires que ma deuxième va sûrement porter pendant des années !

 

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Desserts, Entremets, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Technique : la véritable crème anglaise à la vanille

  1. Nolwenn dit :

    oooh quelle belle crème ! pile le jour où j’ai besoin d’une recette pour accompagner le brownies sans gluten fait hier (et écouler les jaunes d’oeufs qui vieillissent dans mon frigo).
    Ok… tu dois reparler de ce fondant. bientôt. please. pretty please. :D

  2. Neaira dit :

    la crème anglaise c’est directement à la petite cuillère ! mais bon si on l’accompagne avec un fondant au chocolat^ça ne se refuse pas (oui oui c’est bien le gâteau qui accompagne et pas l’inverse chez moi) .

    bises

  3. Botacook dit :

    Il faut toujours avoir une recette ultra-fiable pour les classiques, et je crois que celle-ci en est une! Ça me donne envie d’en faire maintenant! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 4 = quatre

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>