Visite chez le chocolatier Antoine – et conséquences

En fin de semaine dernière, je suis allée faire un petit tour chez le chocolatier Antoine, et j’ai rapporté un véritable petit trésor à la maison (comment entrer dans cette boutique sans en ressortir avec des gourmandises pleins les yeux , et plein les sacs?).

Mon butin, donc: quelques tablettes Antoine (Caraïbes, Guanaja et Araguani), quelques tablettes du Noir Gastronomie de Valrhona et une boîte de cacao en poudre de Valrhona également. Et pour me recompenser de ne pas avoir craqué sur les pâtisseries totalement affolifiantes!, je me suis offert une petite boîte d’amandes caramélisées au chocolat! (ben comme je dis toujours, y a pas de mal à se faire du bien!). Et je jure que presque 5 jours plus tard, elle n’est toujours pas finie!

Bon, mais quand on a du luxe en barre comme cela dans son placard, on ne lui laisse pas le temps de s’ennuyer. Problème: à la recherche d’une jolie pâtisserie, je tombe sur les merveilles de Mercotte, et forcément, je complexe!! Impossibles, des trucs pareils, pour moi! Je décide donc de rester modeste, et fidèle à mes racines: ce sera « nems à la banane et au chocolat ».

Tout d’abord, j’ai fait caraméliser un peu mes bananes en rondelles sur un nuage de vergeoise (j’ai bien dit un nuage! car vous l’avez compris, cette recette dépasse largement le quota de sucre autorisé en un mois!), et j’ai gratté 1/4 de gousse de vanille par-dessus tout ça.
J’ai utilisé des demi-feuilles de brick pour rouler mes nems: j’ai placé au centre mes bananes caramélisées à la vanille, et deux morceaux de chocolat Caraïbes. Puis j’ai parsemé quelques pincées de noix de coco avant de rouler le nem. Je l’ai badigeonné de jaune d’oeuf, et hop! Au four! (jusqu’à ce que les nems soient bien dorés, à  180°). Et voilà! J’ai parsemé quelques rondelles de bananes que j’avais réservées et ensuite, il ne nous restait plus qu’à nous régaler! Les Louloutes Chéries ont adoré: croustillant dehors, fondant dedans, et le chocolat! (« C’est meilleur que le poisson cru, hein les filles!?! »;-D)

Précision pour l’inspiration (il faut bien rendre à César ce qui lui appartient): j’ai vu une recette de ce genre dans le livre Festins créoles de Babette de Rosières, dont j’ai déjà parlé, mais elle utilisait des galettes de riz, et ça ne me disait rien… En plus, il me semble que les siens, elle les faisait frire (:-o) …D’autre part, point de chocolat dans la version Babette, mais un coulis d’ananas ma foi fort appétissant!

Deuxième précision: l’assiette prise en photo est une assiette pour 2!! On ne voit plus trop la banane sous le chocolat fondu (et onctueux, oh my god!, ONCTUEUX!) mais on sent toujours son goût et sa texture… J’ai imaginé un instant pousser le vice en allant jusqu’à servir ce dessert avec un sorbet coco (« Mais c’est rien que du sorbet! De l’eau pour ainsi dire!! »), mais c’est Doudou qui m’a fait des yeux bizarres, qui m’ont semblé vouloir dire « Vas-y, laisse-toi aller à la gloutonnerie, créature faible et pêcheresse! Montre-moi ton vrai visage, à moi qui te pensais saine et équilibrée, et qui t’ai pour cela choisie pour élever mes enfants!! Vautre-toi donc dans cette …etc… ».
J’ai laissé le sorbet dans le frigo.
Mais j’m'en fiche, moi j’aime pas être saine…

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Desserts, Desserts d'ailleurs, Douce France. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>