Oeufs cocotte aux champi-châtaignes et mouillettes au brebis grillé

Alors, c’était comment ce premier coup de fête ? Vous avez bien mangé, bien bu, bien embrassé vos proches ? Chez nous c’était pas mal niveau bisous, et niveau nourriture ça a été aussi (malgré le fait que j’ai choisi mon menu le 24 décembre à 10h30 du mat, et encore, pour changer d’idée de dessert à 16h !!! Je suis une indécrottable procrastinatrice… procrastinateuse… enfin j’aime procrastiner, quoi !^^)

Cette année le menu du réveillon de Noël était sans viande, Caillette Jolie #1 oblige… Heureusement qu’elle n’a pas choisi de devenir végétalienne, n’est-ce pas !
Je vous reparlerai de quelques langoustines sublimes auxquelles je n’ai pas pu résister, mais pour aujourd’hui, on parle de l’entrée végé.
Un oeuf cocotte bien moelleux, des chanterelles et des châtaignes fondantes, des mouillettes bien croustillantes = une assiette toute en simplicité mais aussi toute en régalade !

Une recette en plus très simple en préparations, qui ne vous demandera pas beaucoup de temps. Autant dire : c’est l’autoroute du plaisir !

Oeufs cocottes aux chanterelles et châtaignes, mouillettes au brebis grillé

4 œufs – 2 grosses poignées de champignons (chanterelles, girolles, pieds de mouton… ou morilles pour ceux qui veulent !) – 4 tranches de pain aux céréales – 2 belles tranches de fromage de brebis (pâte dure type ossau iraty) – 2 cuillères à soupe de fromage frais aux herbes – 100g de châtaignes cuites (j’utilise des châtaignes en bocal, moins de boulot…) – une tranche de beurre – sel, poivre – facultatif : quelques gouttes d’huile de truffe (ou quelques brisures de truffes pourquoi pas ! ^^)

- Préparer les champignons : les nettoyer délicatement avec un torchon propre, afin d’éliminer toutes traces de terre, mousse, brindilles et autres. Dans le cas des chanterelles, trop longues à nettoyer, je les trempe un coup dans l’eau, puis je les égoutte bien et les essuie au papier absorbant.
- Faire précuire les champignons 5min, dans une poêle sans matière grasse, afin de leur faire rendre leur eau.
- Egoutter les champignons lorsqu’ils ont bien dégorgé (garder le jus pour une autre préparation, crème de champignons, potage, risotto…).
- Couper les tranches de pain en 2 ou 3 mouillettes.
- Dans une poêle antiadhésive, faire fondre une belle grosse noisette de beurre. Y faire revenir les mouillettes de pain aux céréales, des deux côtés, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées et croustillantes.
- Déposer des lamelles de fromage de brebis le long de chaque mouillette.

- Dans une seconde poêle, faire revenir les champignons dégorgés et les châtaignes dans un peu d’huile d’olive. Ils vont dorer légèrement. Saler, poivrer.
- Dans une assiette creuse (ou un ramequin assez grand), disposer 2 cuillères à soupe de mélange champignons/châtaignes, en formant un arc de cercle qui va « emprisonner » l’œuf lorsqu’on le cassera.
- Casser un œuf délicatement dans le creux laissé (attention, ne pas casser le jaune).
- Glisser les assiettes au four à 160°, pendant 10/15 minutes (le blanc doit être pris, il ne doit plus y avoir de partie visqueuse et transparente.
- Lorsque les œufs sont cuits, sortir les assiettes du four (dites à vos invités de faire attention, bien sûr, c’est brûlant !).

- En profiter pour glisser la poêle avec les mouillettes recouvertes de fromage de brebis sous le grill du four, à 280°.
- Pendant ce temps, disposer sur chaque assiette une quenelle de fromage frais aux herbes, quelques plumets d’une herbe fraîche.
- Finir en disposant les mouillettes au fromage grillé.
- Pour les gros gourmands, deux trois gouttes d’huile de truffe par dessus tout ça (moi j’aime bien de chez Oliviers & co, alors j’en mets !).

Et voilà !


Oh purée, c’était bon, ça…
Déguster avec une cuillère à soupe et fondre de plaisir… C’est chaud, moelleux, croustillant, gourmand à souhait, hyper régressif ! La châtaigne et le jaune d’œuf coulant… Les mouillettes bien beurrées et le fromage aux fines herbes qui fond…
OH MIAM.

Cette entrée fait assez « fêtes » de par le dressage (on fait ça à l’assiette, joli, hein), mais finalement elle coûte vraiment trois fois rien, et avec des champignons de Paris (ou de Charentes, ceci dit, car c’est ceux là que j’achète, à Bordeaux !), on peut la faire tous les jours, si on veut !!!

Allez les petits lecteurs chouchous, continuez de bien festoyer et surtout de bien vous faire des bisous.
Bon dimanche à tous et à très bientôt !

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans À l'assiette, Douce France, Entrées, Repas de fêtes, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Oeufs cocotte aux champi-châtaignes et mouillettes au brebis grillé

  1. Ils me disent bien tes œufs cocotte…

  2. gracianne dit :

    L’important, c’est swurtout les bisous – alors je t’en envoie un paquet :)

  3. Une bien jolie assiette! Très chic!

  4. parfait et délicieux sa vous donne envie de manger votre site est parfait

  5. Véro dit :

    @Gracianne, exactement ! Une pelletée de bisous pour toi aussi :-)
    @Pauline, merci ! Comme quoi avec trois fois rien, on peut jouer les grandes dames distinguées ^^

  6. Fannyelle dit :

    Une recette sympathique, à bientôt et merci beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>