Salade de l’été façon antipasti : légumes grillés, mozzarelle, basilic

Hello tout le monde !
Petit arrêt dans mon mois d’août studieux pour venir vous filer cette petite recette.
Oui, tout à fait, studieux !
Un mémoire à travailler, une année scolaire à anticiper, des notions à approfondir pour devenir « un professeur d’exception » ( je passe l’année prochaine un concours où les candidats doivent atteindre la perfection, soi-disant. Je rirais presque si je ne voulais pas tant l’avoir, ce concours… Ça fait trois ans que j’y pense mais je flippe comme une malade ! ^^)
Enfin, studieux… vous sentez le coup venir ? Disons assez studieux.

Le problème, c’est que :
- les voisins sont partis et nous ont prêté la piscine (si, si, des voisins aussi gentils, ça existe).
- les mois d’août en France, ça devient capricieux, s’il fait beau aujourd’hui, ça risque de ne pas durer !
- il y a de la glace au yaourt dans le frigo et quelques pages de la Trilogie New Yorkaise de Paul Auster à finir.
- et puis les chatons (qui ont deux mois) ont besoin de câlins. Ou de jouer. Ou de dormir sur mes genoux.
- après Paul Auster, j’ai encore une dizaine de livres achetés pendant l’année scolaire, mais pas eu le temps de les lire (ce qui montre bien que je suis le reste du temps consciencieuse et travailleuse, n’est-ce pas ?)
- mon Doudou de mari bosse dans le privé, et s’il me fait culpabiliser d’être encore en vacances, il me donne surtout envie de bien en profiter parce que tout le monde n’a pas cette chance !
Bref.

La pédologie, la didactique de la grammaire, la pédagogie active et la façon de faire dépasser leurs croyances limitantes à mes élèves ne m’accaparent pas autant qu’ils le devraient, je le vois bien. Bien moins qu’ils ne doivent accaparer un prof d’exception, ça c’est clair !
Vous vous rappelez cette torpeur du mois de juin, du collégien/lycéen que vous étiez et qui passait son brevet/bac mais qui ne pouvait pas s’empêcher de regarder Roland Garros/Beverly Hills 90210 au lieu de bosser ? Eh bien voilà, j’en suis là…
Soupir… En être à 35 ans au même stade qu’à 17, je vous jure…

Tant pis, si je rate, je me tournerai vers le chocolat, le jamón de bellota, le banoffee pie, que sais-je encore.
Ou encore vers mes fourneaux, pour faire une jolie petite salade comme celle-là. On dirait que c’est impossible de mettre sur un pied d’égalité du chocolat consolateur et le fait de cuisiner une salade de légumes, pourtant croyez-moi, avec l’assaisonnement on peut faire des miracles. Cette salade a été un grand succès chez moi cet été; sa vinaigrette m’a été inspirée par des petits plats goûtés en Espagne, et est devenue un grand classique à la maison. J’en mets un peu partout, maintenant.

Ah oui, car j’oubliais, à ma longue liste de raisons de bosser « ce soir, demain, quand il fera plus frais » (rayer toutes les mentions, remplacer par « à la rentrée »), il faut ajouter :
- ça faisait longtemps que je n’avais pas autant pris de temps et de plaisir pour cuisiner tranquillement !

N’ai-je pas raison de continuer, dans ce cas ?
Vous qui me connaissez, ne fais-je pas en fait la bonne opération en me présentant à ce concours avec la force et le repos d’un mois d’août derrière mes fourneaux et au bord de l’eau avec une armée de bouquins pas forcément pédagogiques ?
Comme souvent, question purement rhétorique… ^^

Salade de légumes grillés façon antipasti

1 aubergine – 2 courgettes – quelques belles tomates – 1 boule de mozzarelle – 1 bouquet de basilic frais – sel, poivre
Pour les carnivores : compléter avec des tranches de bresaola ou de viande des grisons

Pour la vinaigrette : 1/2 poivron vert, 1/2 poivron rouge, 1 échalote, 2 petites tomates pas trop mûres – vinaigre de vin, huile d’olive, 1 cuillère à soupe d’ail écrasé

- Préparer la vinaigrette, afin qu’elle ait le temps de reposer et les saveurs de bien se mélanger : épépiner et laver les poivrons, puis les couper en tout petits cubes.
- Faire de même avec les tomates.
- Émincer finement l’échalote.
- Mélanger tous les légumes dans un bol, ajouter huile d’olive et vinaigre à votre convenance (chez moi, environ 2/3 d’huile d’olive et 1/3 de vinaigre).
- Bien saler, poivrer.
Laisser reposer.

- Préparer les légumes pour la salade : trancher l’aubergine et les courgettes. Les tranches doivent être assez fines mais pas trop, pour qu’elles se tiennent bien à la cuisson et qu’elles gardent « de la mâche ».
- Disposer les tranches d’aubergines et de courgettes dans des plats allant au four, badigeonnés d’huile d’olive.
- Badigeonner le dessus des tranches d’huile d’olive (j’utilise un spray bien pratique pour mettre la fine dose un peu partout). Saler, poivrer.
- Disposer quelques gousses d’ail encore dans leur chemise.
- Mettre au four à 180° jusqu’à ce que les légumes soient tendres.
- Penser à retourner les légumes en cours de cuisson, puis augmenter la puissance du four position grill juste avant la fin de la cuisson.

- Réserver jusqu’à ce que les légumes soient froids. Attention, un soir, alors que je buvais peut-être un peu trop l’apéro, j’ai laissé bêtement mes légumes dans le four. Les chips de légumes à moitié cramées, vous connaissez ? C’est très amer ! faut aimer… ^^
- Au moment de passer à table, dresser : rondelles de tomates, rondelles de mozza, légumes grillés, un peu d’ail sorti de sa gousse et super fondant.
- Assaisonner le tout de vinaigrette aux poivrons, de basilic frais, et d’une touche de crème de vinaigre balsamique (devenu ringard niveau déco, on est d’accords, mais ce qui est bon reste bon malgré la mode !!! ^^)

Et voilà !


Hmmm, quel régal… La petite sauce bien relevée, la mozza fondante, les courgettes à peine craquantes, le basilic si plein de saveurs. MIAM.
Une salade qui prend un peu plus de temps que l’habituelle tomates/mozza, mais ça vaut le coup… Et on peut toujours prévoir le coup, préparer des légumes et de la vinaigrette de poivrons en grandes quantités à l’avance, et se régaler toute la semaine à moindre frais !

Ou encore, se régaler d’une autre recette avec ces légumes grillés, comme les pasta de Jamie !

À bientôt chers lecteurs, et que vous soyez en vacances ou au boulot, n’oubliez pas surtout de profiter de chaque instant. Et si vous trouvez que vos vies manquent de beaux moments, alors fabriquez-les ! Si, si, on peut.
Des bises à tous.

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Entrées, Italie, Salades, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Salade de l’été façon antipasti : légumes grillés, mozzarelle, basilic

  1. Elle est parfaite, une jolie salade appétissante et fraiche juste de saison
    Je te souhaite une belle journée ensoleillée
    Valérie.

  2. Cela doit être super sympa de cuisiner avec toi en vacances… excepté l’intermède piscine où ça manque toujours de bateau à mon goût, y’en a toujours un ou deux qui fini à la baille, et pas forcément les plus imbibés…

    Keep cool, je ne vois vraiment pas comment tu pourrais devenir plus exceptionnelle, ou ça va virer au super-pouvoir cette blague scolaire…

    Par ailleurs, ta dernière photo me calme sérieusement, tu as bien assez de force : quelle énergie et quelle violence dans le coup de fourchette (photo très superbe au demeurant) transperçant les pourtant coriaces Mozza et Tomate.

    Bon ta vinaigrette, c’est une sauce vierge avec des poivrons, ou je ne m’appelle plus Dugland… j’en mets de temps en temps sur les bêtes de mer. Cela dit en bon célibataire, actuellement c’est plus lentilles-pastis que l’antipasti, dommage que je n’aie plus de client dans ton bled…

  3. Bonjour, bon courage et merci pour ce partage, ça donne bien envie !!!

  4. gracianne dit :

    Mais tu es deja un professeur d’exception, non?

  5. Nane dit :

    Bon courage ! Je passe moi aussi des vacances studieuses pour devenir une super prof même pas mieux payée, alors je compatis. J’apprécie également mes pauses cuisine, même si pour l’heure je suis retournée chez mes parents pour consacrer mon temps à la rédaction exclusive de mon mémoire.
    Quand tu disais qu’on revenait à ses 17 ans !

  6. Véro dit :

    @ Merci Valérie, en effet avec ces chaleurs, on recherche la fraîcheur dans l’assiette !
    @ Partick, tu sais, on a des matelas gonflables. Flottants. Avec le petit creux pour mettre une bière, je te vois tellement bien dessus ! Je suis une sale chipie, je sais ^^ Pour le reste, que tu es gentil, mais totalement pas objectif !!! Enfin, merci je prends quand même, ça fait du bien. Je te signale que j’ai très consciencieusement composé ma fourchette pour avoir toutes les saveurs en bouche, aucune violence dans le geste bien au contraire, j’avoue avoir même déposé un peu de basilic du bout de mes deux doigts recroquevillés de princesse. ^^ Bon, merci, des comms comme celui-là j’en voudrais tous les jours ! ^^ Bises monsieur le capitaine
    @ Merci La Santé ! Ahahah, c’est marrant d’écrire ça. C’est important la Santé, on ne pense pas assez à la remercier quand on l’a ! ^^
    @ Gracianne, ahlala, tu es comme Patrick, bien trop indulgente juste parce que tu sais que j’aime bien mes petits… Malheureusement, je suis encore bien loin de ça ! (c’est le Graal, je ne l’attendrai jamais! ^^) Bisous madame
    @Nane, ah oui en effet ! Je ne me vois pas retourner chez Maman (parce qu’elle vit à 20 000km !!!), mais comme j’aimerais qu’elle me prépare des petits plats ou qu’elle emmène mes filles au cinéma pendant que je travaille ! Bon courage aussi, alors, on se lance dans une année un peu tordue, je crois ! ^^

  7. Caro dit :

    bravo pour ce site métissé dont la lecture fait partie des bons moments …..merci de ce partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 × = six

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>