Yam polamai – salade thaïe au poulet, crevettes et fruits frais

Avec Bergeou, on est allées manger au Noorn Akorn un mercredi midi.
Le Noorn Akorn, c’est le genre d’adresses où il vous faut trois heures pour choisir tellement tout a l’air bon. Une fois les plats sur la table, on se retient de faire trop de bruit tellement tout est à mourir. Et quand c’est fini, on espère avoir très vite faim de nouveau pour pouvoir revenir au plus vite. D’ailleurs, comme il fallait que je teste d’autres plats, j’y suis retournée très vite avec Doudou, qui s’est régalé (et s’est arraché la bouche en voulant goûter les crevettes que j’avais demandées assez épicées ^^).

Ce mercredi-là, Bergeou et moi on était les dernières clientes alors à tout hasard, on a dit « Merci, vraiment, tout était somptueux, on adorerait apprendre à cuisiner comme ça ! »
La patronne a répondu : « Je vous donne une date, vous venez, on cuisine ».
On n’en est pas revenues de ce gros coup de chance offert par la vie. :-)

 

Le jour dit, nous étions fin prêtes, avec Joëlle qui s’était jointe au groupe et une joie non dissimulée à l’idée de passer 2 heures avec une thaïlandaise prête à nous faire découvrir ses petits secrets (ou du moins quelques uns :-) ).

Elle s’appelle Moo (prononcer « mou », « cochon » en thaïlandais), elle a un caractère bien trempé, un sourire contagieux et des doigts de fée. En deux heures de temps, et un peu plus pour papoter, elle nous a transportées dans un monde de saveurs sucrées, fruitées, acidulées. On a respiré la coriandre, la menthe, la sauce de poisson, le citron, la pâte de crevette… On s’est léché les doigts sans scrupules, on a goûté dans tous les ramequins.

Je suis repartie avec deux barquettes qui sentaient terriblement bon (à partager malheureusement avec mes deux morfales de filles ! ^^) mais surtout avec une bonne dose de bonheur au creux du ventre. Et un trop joli tablier thaï offert par Moo, comme si elle ne nous avait pas déjà assez gâtées comme ça.

Moo, merci du fond du coeur.

Et toi, lecteur, si je te dis d’aller au Noorn Akorn goûter à ces délicieuses spécialités thaïes, c’est vraiment pour ton bien !

Le Noorn Akorn
8 cours d’Albert (à côté de la librairie anglaise)
33000 Bordeaux
05 56 44 50 48
Menus du midi à 13€  - À la carte entre 20 et 30€


Yam polamai – salade de poulet, crevettes et fruits frais. La recette de Moo.

Recette absolument parfaite, pleine de goûts, de fraîcheur. Aussitôt apprise, aussitôt refaite à la maison ! Doudou a adoré, il a même dit « Ohlala, toutes ces saveurs ! » Des mots si fins dans la bouche de mon Australopithèque (« Moi vouloir boeuf barbecue, bière, ça bon »), je vous assure que ça veut tout dire ^^

Pour 4 personnes
1 petit ananas mûr à point – 1/2 mangue mûre – 2 kiwis – quelques tomates cerises – quelques grains de raisins – 1/2 échalote finement ciselée – 2 escalopes de poulet – une douzaine de belles crevettes décortiquées et déveines – 1 petit bouquet de coriandre fraîche – 1 petite botte de ciboule (ou ciboulette, plus fine mais qui fait l’affaire) – quelques feuilles de menthe – 2 poignées de cacahuètes non salées – piment oiseau rouge selon affinités – quelques feuilles de salade bien tendre et croquante

Pour la sauce : 1 cuillère à soupe de sauce pimentée à la crevette et à l’huile de soja – 1 cuillère à soupe de sauce de poisson (nuoc mam ou nam pla) – 2 cuillères à soupe de sucre en poudre – 1 grosse cuillère à soupe de jus de citron vert – 1 pointe de glutamate (vetsin)

Petit point sur les ingrédients.
La sauce à la crevette et huile de soja ressemble à ça (entre autres, parce qu’il y a d’autres marques, bien entendu) :

Elle me rappelle légèrement le trassi de ma grand-mère indonésienne, cette pâte de crevette qui peut vous faire tomber les sinus au fond de l’estomac tellement elle sent fort. Cette « chili sauce » est bien plus douce fort heureusement, et elle contient déjà un peu de piment alors pour les non-amateurs, on y va mollo sur le piment frais ensuite. :-)

Le glutamate (monosodique) est un exhausteur de goût, très utilisé dans la cuisine asiatique. La marque la plus connue est la Vetsin, dans sa petite boîte en métal jaune avec ses écritures chinoises bleues. Chez moi par exemple, les femmes de la famille en mettaient dans la farce des nems, dans les boulettes de pommes de terre, dans le bahmi goreng, enfin un peu partout pour faire ressortir les saveurs. Ce produit n’a pas trop eu le vent en poupe pendant des années, je me rappelle avoir entendu des gens me dire que c’était mauvais pour la santé, pour les neurones ou je ne sais. Il semblerait pourtant selon certaines études qu’il soit vraiment inoffensif,  et ce serait une bonne chose car on en trouve dans beaucoup d’ingrédients (des chips apéro, aux bonbons et bouillons, par exemple). J’ai pris l’habitude, par principe de précaution, de ne presque plus en utiliser… Un tout petit peu, de temps en temps. Par exemple, pour cette recette, je l’ai refaite sans y  mettre de glutamate. Le goût est légèrement différent, moins… goûteux !  L’ensemble reste malgré tout excellent !
Chacun voit midi à sa porte :-)

- Préparer la sauce en mélangeant tous les ingrédients. Autour du plan de travail de Moo, nous avons toutes fait nos propres mélanges. Pas un n’était identique : certains étaient plus sucrés, plus citronnés, d’autres plus salés, plus piquants. A vous de faire selon vos goûts. Attention cependant à la sauce de poisson, très salée ! Une fois qu’il y en a trop, difficile de revenir en arrière !

- Faire torréfier les cacahuètes quelques minutes dans une poêle sans graisse : cela rend tout leur goût aux cacahuètes et va les rendre bien croquantes. Attention, elles doivent dorer légèrement, pas noircir !
- Sortir les cacahuètes du feu, les disposer sur une planche et les hacher au couteau. Réserver jusqu’à ce qu’elles soient bien froides.

- Nettoyer, peler tous les fruits (sauf le raisin, qu’on se contentera de laver ! ^^). Les découper en morceaux de la taille et de la forme que vous désirez : pas trop petits cependant, pour laisser de la mâche, comme dirait l’autre.
- Laver les herbes, séparer les feuilles des tiges. Couper grossièrement la menthe.
- Disposer tous les fruits dans un saladier, ainsi que les tomates cerises, la coriandre, la ciboule, la menthe, l’échalote, la cacahuète hachée.

Petits changements façon Véro : Moo fait simplement blanchir son poulet et ses crevettes dans l’eau bouillante, j’ai eu envie de faire griller tout ça.
- Mettre les crevettes à mariner quelques minutes dans un peu de sel, poivre et paprika.
- Couper les filets de poulet en lanières assez fines. Dans une poêle grill, les faire griller rapidement, avec juste un peu de sel et de poivre.
- Sortir les morceaux de poulet, les laisser refroidir sur une assiette.
- Faire griller les crevettes (dans la même poêle, pas la peine de faire les chochottes) pendant 2 à 3 minutes. Les sortir du feu et réserver jusqu’à ce qu’elles aient refroidi, par exemple dans la même assiette que le poulet (histoire de se faire moins de vaisselle).

- Ajouter le poulet, les crevettes, la sauce dans le saladier. Mélanger délicatement (avec les mains c’est bien : c’est ça que veut dire le mot « yam » : malaxer :-) )
- Servir sur un lit de salade, quelques feuilles de coriandre en décor, un petit piment haché ou entier pour le rouge au joues.

Et voilà !

Moo ajoute quelques noix de cajou bien croquantes, mais je n’en avais plus. Moi, vous me connaissez, je ne peux pas m’empêcher de rajouter une belle cuillère de riz chaud… ^^

Manger et grimper direct au paradis !!!

Et pour d’autres salades aux parfums thaïs :
- salade de crevettes aux mille parfums
- Yam plaa : salade de miettes de poisson croustillantes
- salade de miettes de canard épicées

 

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Adresses gourmandes, Bordeaux, Crustacés / Fruits de mer, Cuisine Metisse, Cuisine par pays, Entrées, Plats, Poulet, Salades, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

21 réponses à Yam polamai – salade thaïe au poulet, crevettes et fruits frais

  1. C’ets une cuisine que j’affectionne particulièrement, avec des recettes à l’infini
    Je te souhaite un bon mardi
    Valérie.

  2. Maïlys dit :

    prochaine visite à Bordeaux… c’est noté!
    Merci Véro!!!

    et dis, si tu « yam » bien la salade, elle est plus « yum »???
    ok, ok, je sors ;)

  3. Maïlys dit :

    (ooops, je me suis trompée d’adresse mail directement rentrée dans mon ordinateur, quelle idée de le prêter aux copains)

    prochaine visite à Bordeaux… c’est noté!
    Merci Véro!!!

    et dis, si tu « yam » bien la salade, elle est plus « yum »???
    ok, ok, je sors ;)

  4. Alannie dit :

    Quelle magnifique plat complet, qui invite aux variations…mais ce que tu détailles bien ce sont les assaisonnements et ça c’est toujours délicat à réussir, je trouve , pour le visage pâle que je suis!
    La façon dont tu as été invitée à venir cuisiner est superbe de spontanéité, de générosité et de fraîcheur…comme la recette quoi…comme quoi « on est ce que l’on mange » ça colle bien avec la cuisinière du lieu non?
    Je te remecie pour ce partage et t’embrasse
    Alannie

  5. Neaira dit :

    le bonheur total de pouvoir cuisiner avec une pro ^^
    en plus les thaïlandais sont des gens hyper accueillant, j’ai un resto près de chez moi on fait presque partie de la famille quand on y va ^^ (je devrais la jouer au culot et demander un cours de cuisine moi aussi ^^)

  6. Alice dit :

    j’ai decouvert récemment la cuisine Thaïe et j’en suis fan – merci pour cette recette haute en couleurs et en saveurs-

  7. frederique dit :

    Oh lala ca à l’air mortel
    j’adore la cuisine exotique, ça me sort de ma Bretagne !!!!

  8. bergeou dit :

    Tu retranscris bien ce qu’a été le cours et j’adore la photo de Moo, vivement le 26 mai !

  9. mayacook dit :

    Oh qu’elle me plait cette salade….mai le top c’est cette jolie rencontre et ce généreux partage!!

  10. Andréa dit :

    quelle chance ce cours perso, ça donne envie !
    je ne peux que te croire pour l’atteinte du 7ème ciel avec ta belle salade, j’ai envie de tester !! :)

  11. Le Citron dit :

    Quelle chance !

  12. Ah « les petits secrets des thaïlandaises »… (Bon ok, je vais parler d’autre chose…)

    C’est surement avec les soupes, ce que je préfère dans la cuisine thaïlandaise, ou laotienne qui est proche, les salades. Saveurs bien sûr, mais aussi une subtile alliance de fraîcheur et de chaleur.

    Yam, c’est la salade, et polamaï désigne les fruits (cool de trouver des crevettes et du piment dans un dessert), j’en ai mangé deux ou trois fois, c’est vraiment super en effet.

  13. Iz dit :

    Fabuleuse la recette de Moo merci à elle et merci à toi de nous en faire profiter! J’ai la chance d’avoir pour amie une asiatique qui m’a appris à cuisiner également, ce sont des peuples ouverts et généreux, on adore!

  14. Véro dit :

    @ Valérie, ahlala, je ne sais pas si j’ai une cuisine préférée (il y a tellement de bonnes choses dans toutes les cuisines…), mais c’est vrai que la cuisine thaï est particulièrement délicieuse. Bonne fin de semaine à toi !
    @ Maylis et ton ordi fou, ahahaha, exact, si tu « yam yam » bien, c’est plus « yummy yum ». Et dis donc, toute petite mais très glam ta photo de profil, là ! :-)
    @ Alannie, exactement, on est parfaitement ce qu’on mange. Ça a l’air d’une phrase vite faite, toute prête, mais je trouve qu’elle est vraiment valable ! Cette recette est en plus, comme tu dis, parfaite pour des variations. Avec les copines on a déjà imaginé des variations sur les fruits d’été :-)
    @ Neaira, c’est ce qu’on dit des Thaïlandais, c’est vrai. Je ne sais pas mais en tout cas, cette femme a illuminé notre journée !
    @ Alice, avec plaisir. Je suis fan moi aussi de cette cuisine, pleine de finesse et de parfums.
    @ Frédérique, ahahaha, oui, ça change de la Bretagne. Mais il y a aussi des choses bien gourmandes par chez toi, assez exotiques pour moi ! :-)
    @ Bergeou, oui, et je te dis pas comme Doudou est content d’être prévu dans le coup ! ^^
    @ Maya, oui, c’est chouette quand la vie vous réserve des surprises comme ça. Comme quoi, un sourire, prendre le temps de discuter, et des opportunités s’offrent, parfois ! :-)
    @ Andréa, 7ème ciel pendant tout le cours, les odeurs, les saveurs testées du bout des doigts. Bonheur total :-)
    @Le Citron, oui, c’est ce qu’on s’est dit aussi, vraiment :-)
    @ Patrick, ben Moo dit surtout que « yam » veut dire « malaxer », mélanger avec les mains. Elle peut se tromper, m’enfin elle est thaïlandaise ^^ En tout cas je sens que ça va devenir un grand classique chez nous, je suis absolument fan !
    @ Iz, en tout cas les quelques personnes thaïs que j’ai croisées sur mon chemin étaient adorables, souriantes et faciles d’accès, c’est vrai !

  15. Clemence dit :

    quelle salade ! ce sont des saveurs que j’adore !

  16. Floryne dit :

    Quelle chance tu as euuuuu!! Je suis jalouse, j’adore la cuisine thaï, et apprendre à cuisiner dans la cuisine d’une Thaïlandaise!! C’est carrément géniale.

  17. auntie jo dit :

    ah oui c’était super cette matinée ! et puis, j’étais aussi très contente de te revoir ;) bise

  18. Babali dit :

    Avec une recette comme ça tu m’envoies direct au paradis !

  19. reienfeuille dit :

    tu as eu bien de la chance, peu de restaurateurs acceptent de « devoiler » leur recettes; bravo, en tout cas toutes ces belles couleurs, me donnent l’eau à la bouche !
    psst, j’ai fait récemment ta recette de porc au sucre que je gardais sous le coude depuis des années, on s’est régalés;

  20. Véro dit :

    @ Babali, avec toutes les bonnes choses qu’on mange, toi et moi, entre les spécialités de par chez toi et celles de par chez moi,figure-toi qu’on est déjà au paradis ! ^^
    @ Reinefeuille, quel plaisir de te revoir par ici… Oui elle a été vraiment super. Et je suis ravie pour le porc au sucre, je l’aime tout particulièrement, vraie recette de mes racines ! :-)

  21. Stéphanie dit :

    Merci mille fois encore pour cette recette, sans en rajouter, ton blog a été l’origine de tellement de bons moments ! Le petit a bien mangé son Yam Polamai mais surtout le grand (métis, coïncidence ?) a adoré, je voyais son plaisir à déguster les différentes saveurs… Franchement voir un enfant de 11 ans se faire autant plaisir avec ce genre de plat, c’est le bonheur ! Quand il partira de la maison, je lui ferai une compil de tes recettes en lui disant que ça le sauvera de toutes les situations : poulet sauce cacahouète avec les copains du rugby (et maman ^^), gyoza ou yam polamai pour draguer correctement, et poulet au coco à la mode de chez toi pour les soirs de déprime avec besoin de comfort food…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ sept = 12

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>