Billet pour ailleurs #14 – el Mercado de San Miguel, Madrid

Aujourd’hui c’est dimanche, jour du marché ! Alors je vous emmène en Espagne, dans le centre de Madrid, au marché San Miguel, juste à côté de la Plaza Mayor. Mettez-vous dans l’ambiance : il est 15h,  il fait 38°. Ravis, vous pénétrez sous les arcades métalliques du marché, où de grands ventilateurs dispensent une salvatrice brume de fraîcheur. Un endroit très typé, plein de couleurs, de bonnes odeurs, de gens qui grignotent sur une serviette en papier, debouts à un comptoir ou près d’une table pour les plus chanceux. Cela vous rappelle que les churros du petit déjeuner sont loin, et que vous avez un petit creux… Le mercado San Miguel n’est en fait pas un lieu où vous pourrez vraiment faire vos courses, bien qu’on y trouve des fruits, légumes, jambons et fruits de mer à acheter, tout simplement parce que bien trop cher !

C’est surtout un endroit où il est bien sympathique de boire un verre accompagné de quelques tapas, même si, à mon sens, les prix sont vraiment trop élevés ! Touristes et locaux se mélangent, c’est folklorique et joli. L’idéal : se commander un gazpacho, se promener en sirotant, s’en mettre plein les yeux, puis aller tapear dans le quartier de la Latina, juste à deux pas.

Bonne balade :-) Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Adresses gourmandes, Cuisine Metisse, Cuisine par pays, Espagne, España, Mes voyages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Sensaciones comme à Madrid – Granité de pastèque et glace au yaourt


Attention, remède anti-canicule !
Ce dessert est celui qui  a rythmé nos deux semaines à Madrid : découvert dans une chaîne de glacier ne faisant que de la glace au yaourt nature, appelée Llao-Llao (on trouve une boutique juste autour de la Plaza Mayor et une autre dans une des rues qui relie la Puerta del Sol à la Gran Vía). Apparemment, l’enseigne existe à travers l’Europe et même en France, mais moi je n’en ai jamais vu à Bordeaux…
Uniquement des glaces au yaourt, donc, qu’on peut choisir en trois formats (pequena, media y grande tarrina) et accompagner avec autant de toppings que voulus : fruits frais, coulis de chocolat, dulce de leche (sauce caramel), céréales,  etc.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Adresses gourmandes, Autres, Cuisine Metisse, Desserts, Glaces, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Technique de grand-mère : jus de melon

Hello hello chers lecteurs ! Aujourd’hui, pas de recette, mais une petite technique toute simple héritée de ma mémé (et que j’ai vu faire bien souvent aussi par petite Mioun’s).
S’il y a bien une chose que ma grand-mère déteste, c’est le gaspillage.  Petite je trouvais ça rigolo (elle était capable de me faire un dessert avec un reste d’avocat et le fond de tasse de café de mon pépé), ado j’ai trouvé ça bizarre (elle était capable de faire des nems avec un reste de steak haché), maintenant je trouve ça tout bonnement génial, cette façon qu’elle a d’accommoder trois morceaux de pain sec et une banane presque pourrie pour faire un pudding du tonnerre. Aujourd’hui on dirait qu’elle est spécialiste des techniques écolos, ou « spécial crise », en tout cas elle, elle s’en moque, tant qu’on ne jette rien ! Et moi, j’ai bien l’intention de transmettre tout ça à mes enfants !

Pour aujourd’hui, voici donc comment ma mémé fait un délicieux jus de melon avec ce que d’habitude on jette direct au compost ! Alors bien sûr, on ne se fait pas 3 litres de jus avec cette méthode, mais admettons qu’on ouvre deux melons pour le déjeuner, ça vous fera 2 ou 3 verres de jus de fruits pour le goûter ! Ça prend 10 secondes et ça ne coûte pas un rond, alors pourquoi s’en priver…
En plus, ma grand-mère disait que ça rend belle (ou douce ? ou les joues roses ? en tout cas pas moche ^^)

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Mon labo, Technique de mémé, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Moules de Bouchot à l’espagnole – salsa con piquillos y pimentón

C’est la saison des moules de Bouchot !!!
En Espagne (puisque votre servitrice a eu le grand honneur de bloguer pour vous en direct de Madrid ! :-) ), leur façon de cuisiner les moules est absolument divine, que ce soit pour los mejillones al ajo (à l’ail), mejillones con vinegreta (avec un assaisonnement bien vinaigré et petits légumes), ou los mejillones al limón (au citron).
Le seul problème, c’est la TAILLE des machins !!! Moi j’aime bien les petites Bouchot, délicates et fines, avec leur bon petit goût iodé et léger.
Ainsi donc, avec cette recette, le meilleur de deux pays : les petites bouchots françaises, et le pimentón et les piquillos espagnols.
Ay, que bueno !  Buen provecho !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Autres, Crustacés / Fruits de mer, Cuisine par pays, Espagne, Plats, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Vive les p’tits apéros – Tome 12 : tapas !!! Toast de morue fumée aux oignons caramélisés et sauce ali-oli, comme à Madrid

Cette année, nous avons échangé notre maison avec celle d’un couple madrilène. Cette année encore, une drôle d’expérience, riche et excitante, je vous en reparlerai sûrement…
Quand on nous a proposé l’Espagne, vous savez à quoi j’ai TOUT DE SUITE pensé ?
Corrida, non, Picasso, non plus… Coupe d’Europe de foot, sûrement pas, Prado, même pas, siesta, non (quoi que)… Mais non, bien sûr :

TAPAS.

Oui, bon, c’était facile, je le dis dans le titre ^^
D’autant que, que ce soit à Salamanca, Sevilla (deux villes SUPERBES où nous avons passé quelques jours fantastiques) ou Madrid, les tapas sont plus qu’une « spécialité » culinaire. Ici c’est un vrai art de vivre, une vraie façon de laisser la flânerie prendre le pas sur le quotidien stressé et minuté. Ils en ont fait un verbe : « tapear », ou encore « ir de tapeo ». Alors aujourd’hui, je vous amène, !! vamos a tapear !!

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Apéro, Cuisine par pays, Espagne, Tartes / Tourtes / Tartines, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Le défi des biscuits #6 – Alice’s amazing chocolate chunk cookies

Bon, alors cette classe de mer.

C’était trop génial. C’est vrai que c’est beaucoup d’organisation, de papiers à remplir, de prise de tête avec les collègues… De réunions, de mots à faire passer, de budgets à calculer… De mails à envoyer, de courses à faire, de parents à rencontrer… et toujours l’angoisse d’en perdre un en route ! Mais chaque année, quand j’y suis, je me dis que ça valait vraiment le coup…

Le seul problème, dans mon métier, c’est qu’on a beau être avec des gosses de dix ans toute la journée, on n’est pas là pour être leur copine. On s’entend bien, on plaisante, mais à un moment il faut toujours plisser les yeux, croiser les bras, et dire « Réfléchis, regarde-moi bien et redis-moi ça droit dans les yeux ? » (cette dernière phrase est en général le moment où ils finissent par me dire la vérité, parce qu’ils me connaissent bien et qu’ils n’osent jamais me mentir droit dans les yeux, ces petits malins). On a beau avoir une relation vraiment chouette avec ses élèves, on ne peut pas se permettre de trop lâcher prise.

En classe de mer, on peut, un petit peu.

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Canada / Etats-Unis, Cuisine par pays, Défi Bicuits, Desserts, Grignotages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Croquettes de saumon aux herbes et sauce tartare

 

Le soleil est de retour !!! Ce serait pas mal qu’il reste quelques jours, d’ailleurs, vu que je suis en pleins préparatifs pour ma traditionnelle classe de mer. C’est d’ailleurs pour cela que je poste un vendredi soir, moment très inhabituel pour moi : ensuite, qui sait si je reviendrai jamais ??? Trois jours avec 50 gosses de 10 ans, petit monsieur qui est au ciel, quel que soit ton nom, épargne-moi, au nom de mes propres enfants !!!
(je plaisante… à peine)

J’en ai rêvé, la dernière fois, de cette classe de mer.
J’étais là,  sur mon bateau, le visage fouetté par les éléments déchaînés. Il pleuvait comme cochon qui pisse, j’avais la nausée et ma tête n’en pouvait plus d’être  heurtée toutes les 20 secondes par cette  p$%&#  de baume. Mes élèves trempés et tremblants de froid pleuraient en hurlant « Mais c’est quoiiiii, maîtreeeeesse, le foooooooc… ??? »

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans À grignoter, Entrées, Plats, Poisson, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.