Billet pour ailleurs n°13 : Sandwich comme à Sydney – focaccia, poulet tandoori, avocat et cream cheese

Cette recette je l’ai réalisée pour le numéro 11 d’Esprit Métis, consacré à l’Australie. Il est sorti il y a un moment, maintenant, mais cette année je suis submergée par le travail (je ne vous l’ai pas dit ? J’essaie, j’ai bien dit « j’essaie » !, de me préparer pour passer le concours de maîtresse formatrice… Je vous en reparlerai sûrement, en attendant sachez que je bosse comme un mulet dans un champs de coton… ).

On a tous des souvenirs différents d’un passage rapide dans une ville ou un pays qu’on a aimé. Ca peut paraître réducteur, mais moi ce que j’ai préféré à Sydney, c’est les casse-croûtes rapides. Les deux fois où nous avons passé quelques jours là-bas (la première fois en amoureux, la deuxième en famille !), nous avions un budget assez serré. Pas de grands restaurants, pas même de restaurants, même pas grands !
Mais tout comme à New York, à Sydney le grand avantage c’est qu’on peut manger sur le pouce, pour pas cher du tout, et se régaler !


Mon endroit préféré pour grignoter un sandwich ? Darling Harbour… « le port chéri ».

On s’assied sur les marches de la grande promenade en bois. On regarde les bateaux, la skyline et la vue sur la Sydney Tower. On essaie de ne pas se faire chiper un bout de sandwich par les mouettes. Quand on est prêt, on va se commander un sandwich dans la Foodcourt du port : là, on a le choix avec de la finger food du monde entier.


Des Sydnéens pressés commandent leur sandwichs en débitant 7 ingrédients différents en 10 secondes, tandis que moi je prends mon temps, réfléchis aux saveurs et aux textures pour obtenir la chose parfaite. Je n’en mangerai pas souvent, des comme ça, pas à cet endroit là. Il faut qu’il soit parfait.

Croyez-moi, il le fut… :-)

Sandwich « make it yourself » comme à Darling Harbour, Sydney.
Tandoori chicken, cream cheese, avocado, tomato, salad, red onion, chili.

Ma petite tentative pour retrouver les bons souvenirs de l’autre bout du monde.
Ca marche… un peu.

- Poulet tandoori : faire mariner des dés de poulet dans un saladier avec un yaourt nature, deux cuillères à soupe d’épices tandoori et du sel pendant 1h. Faire griller le poulet, c’est tout !

- Couper une foccacia (ou autre pain) en deux.
- Tartiner un côté du pain de cream cheese type Philadelphia (St Morêt ou Kiri).
- Parsemer un peu de ciboulette ciselée.
- Disposer par-dessus de belles tranches d’avocats, puis les cubes de poulet tandoori et une rasade de piment pour ceux qui aiment les sensations fortes.
- Passer le sandwich au four, en laissant le « chapeau » à côté du sandwich.
- Lorsqu’il est chaud et légèrement croustillant, le sortir du four, ajouter une feuille de salade, une rondelle de tomate ou deux (bon, là c’est pas la saison), quelques lamelles d’oignon rouge.

Poser le chapeau par-dessus et DEVORER !

Oh, yuuuuuum…
Sandwich absolument parfait pour le brunch… pour le déjeuner aussi… et pour le dîner également !

Pour des FOCACCIA maison – qui tuent

Recette du toujours top of the best Jamie Oliver, indétrônable et indétrôné !(je vous avais déjà présenté des focaccia avec sa recette ici… vieil article !)

30g de levure de boulanger – 30g de miel – 60cl environ d’eau tiède – 1kg de farine (500g de farine standard et 500g de farine type 55) – 30g de sel fin – un peu de farine supplémentaire pour travailler la pâte


- Dissoudre le miel et la levure dans la moitié de l’eau tiède.
- Mettre la farine dans le bol de votre robot(ou sur un plan de travail bien propre et fariné si vous boulangez à la main).
- Verser doucement le miel et la levure mélangés dans l’eau, et mettre le robot en marche (sans robot, faire une fontaine dans la farine, y verser l’eau et le miel, et mélanger petit à petit).
- Lorsque le mélange eau + miel est bien étégré, ajouter le reste de l’eau tiède, et pétrir pendant 5 bonnes minutes. Si la pâte accroche trop au crochet du robot, arrêter le robot, détacher la pâte puis continuer de pétrir.
- Sortir la pâte du robot, continuer de pétrir avec la main, dans le bol ou sur un plan de travail, avec un peu de farine supplémentaire.
- Ne pas hésiter à ajouter encore un peu de farine si la pâte est trop collante, puis former une boule et laisser pousser 1 heure.


Confection de la focaccia :

- Au bout d’une heure, dégazer la pâte en enfonçant le poing dedans. La pétrir une fois ou deux, pour le plaisir. Partager la pâte en 6, puis étaler un morceau sur 1 cm de largeur, jusqu’à former un beau disque.
- Recouvrir la focaccia d’une couche d’huile d’olive étalée au pinceau.
- Faire des trous dans la pâte en y enfonçant les doigts (attention, ne pas la transpercer quand même !) En faisant cela, on fait pénétrer un peu l’huile d’olive dans le pain.
- Laisser pousser à nouveau pendant une bonne heure.

- Préchauffer le four à 220°. Mettre une coupelle d’eau sur la sole du four.
- Mettre la focaccia à cuire pendant environ 10 à 15 minutes
(10 si vous aimez votre pain pas trop cuit, un peu blanc et moelleux). Baisser un peu la température si le pain dore trop vite.
- Quelques minutes avant la fin de la cuisson, badigeonner votre focaccia de pesto, ou d’huile persillée si ce n’est pas la saison du basilic (ou que vous n’avez plus de pesto en bocal ^^). Huile persillée = huile d’olive + persil + ail écrasé.
- Poursuivre la cuisson 2 minutes, puis sortir les pains du four.

Et voilà !
Essayer de ne pas tout grignoter comme ça, sans rien, à la sortie du four.
Ca n’a l’air de rien, mais je vous assure q
ue c’est pas gagné…


À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Ce blog suit mes aventures culinaires depuis 2006. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Brunchs, Cuisine par pays, Mes voyages, Plats, sandwichs, Sydney, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Billet pour ailleurs n°13 : Sandwich comme à Sydney – focaccia, poulet tandoori, avocat et cream cheese

  1. irma dit :

    Miam! Miam! C’est vrai que les trucs à manger sur le pouce sont tellement délicieux que quand il fait beau il est presque impensable d’aller dans un « vrai » resto.

    Ca a l’air délicieux! J’ai des envie d’avocat maintenant!

  2. Banh Mi et Banh Moi sont dans un bateau ; Banh Mi tombe à l’eau, et ça fait marrer Tandoo.

    Le casse-dalle dans la rue, c’est un art de l’instant et de l’endroit, je n’ai jamais compris ceux qui s’attablent entre quatre murs pour le manger…

    Ban courage pour le boulot, j’aime bien l’idée que ma meilleure élève aille faire chuer des profs :-D

  3. Véro dit :

    @ Irma, moi ce sont les focaccia qui me font envie, mais il n’y en a plus, et je n’ai pas le courage de me lancer dans la boulange… C’est dur, de tenir un blog de cuisine ! ^^
    @ Patrick, faut pas du tout voir les choses comme ça !!! Les maîtres formateurs sont là pour aider, conseiller, donner des pistes, des ressources, des idées nouvelles. En tout cas c’est comme ça que je voudrais être ! Si on m’en donne les moyens, bien sûr, et c’est pas gagné… ^^ Quant à cette histoire de « meilleure élève », sache que je n’ai qu’un seul maître : mon estomac !!! :)

  4. Michael dit :

    Si on me dit Australie et Nourriture je pense pour ma part tout de suite aux food courts où comment quand dans la famille chacun a ses préférences l’on peut tout de même manger tous au même endroit.
    A Sydney je rappelle surtout des snacks asiatiques, grecs et mexicains. Une ville où l’on peut vraiment tester tout les styles culinaires.

  5. Val dit :

    Je découvre ton message à l’instant (il est près de 23h) et j’ai faimmmmm !!

    MMMMmmmm!

  6. bergeou dit :

    yum yum yummy

  7. Véro dit :

    @Michael, exactement ! Les foodcourt asiat, d’où toi tu repars avec une soupe thaï, tes enfants avec des nouilles sautées viets et ton mari avec des sushi. Et le tout à un prix défiant toute concurrence ! (je me rappelle que le menu « Boeuf sur poelon/riz/ soupe » était à 8 dollars aus., soit rien !!!)
    @Val, héhéhé, ça me fait ça aussi parfois… désolée ^^

  8. Hummm !!
    J’adore. Je note la recette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>