Chili con carne façon Jamie Oliver

Doudou est malade.

Non, non, je vois que vous n’avez pas compris, car vous ne prenez pas une tête très catastrophée : Doudou est MALADE.
Il souffre, il se sent mal.
Il est fatigué par sa maladie, il gémit pendant son sommeil.
Qu’est-ce qu’il a, comme maladie ?
Un truc pas cool du tout, une maladie grave et vraiment douloureuse : IL TOUSSE.

Rendez-vous compte.

Ca ne lui arrive pas souvent, mais nom d’un petit thermomètre, quand ça lui arrive, le monde entier doit s’arrêter de tourner. Vous aussi, lectrices, vous avez un homme qui décède dès qu’il a une rhinite ? Formons un club.

Le voilà qui passe son temps à soupirer et à murmurer: « J’ai mal… j’ai mal… »
La nuit dernière je suis restée le plus tard possible  devant mon ordi dans le salon pour éviter le spectacle de mon mec qui se couche en faisant sa grosse chochotte. Faut le voir pour le croire, je vous assure ! Et vas-y que je me badigeonne de Tiger Balm, et que je me tords de douleur en mettant ma main sur ma gorge et en toussant comme un damné (sans mettre la main, si possible, car quand on est mariés on doit tout partager). Quand il a fini de tousser, il se mouche en vrombissant comme un avion qui décolle, et ensuite il se plaint comme si c’était lui qui devait assister à ce spectacle pitoyable : « J’ai rien qui sort. »
Glamour, je vous jure.
Pour finir il avale une cuillère à soupe de sirop, en prenant un visage torturé digne de celui de Dumbledore quand il doit boire les eaux maléfiques du lac.
« Putain, il pique, ce sirop…  J’ai encore plus maaaal…  »

Rahhhhh !!!!
Faut arrêter, hein. J’ai mis au monde deux enfants, au cas où il ait oublié.

J’ai donc dormi dans la chambre de ma grande, faut pas déconner. Parce qu’en plus, comme il a le nez un peu bouché, monsieur ronfle. Et il gémit même dans son sommeil. Le boulet.

Rohhh, ça vaaaaa…. Je ne l’ai pas abandonné alors au bord de la route au milieu de la nuit, non plus ! Le jour où il sera vraiment malade, je serai là pour lui. Mais si j’entre dans son jeu, comment se comportera-t-il s’il attrape un truc vraiment grave genre … une angine ?

Bon, pour me faire pardonner, je lui ai fait un chili con carne. Un petit plat fondant, chaud, épicé, parfait pour le temps et l’humeur de Doudou fort moroses tous les deux.
Alors, je suis pas une super petite femme, franchement ?
En plus, c’est le chili de Jamie Oliver.
Rien que ça.
M’étonnerait qu’il fasse un tel foin quand il a la gorge qui le gratte, Jamie, tiens.

Chili Oliver – le chili con carne de Jamie Oliver pour les Doudous à l’article de la mort

Pour 6 personnes (recette piquée dans Jamie’s America mais un peu changée sur les quantités, les ingrédients et les étapes…Sinon c’est la même ^^) :

1kg de viande de boeuf (j’ai choisi du boeuf haché de chez mon boucher, mais si on préfère les morceaux on peut prendre de la poitrine) – 1 gros piment chipotle (piment fumé) – 1 cuillère à soupe de piment séché en paillettes –  huile d’olive – 2 cuillères à soupe de cumin en poudre – 1 cuillère à soupe de pimenton (paprika fumé) – 1 cuillère à café de thym – 2 feuilles de laurier – 1 gros oignon rouge – 2 bâtons de cannelle – 4 gousses d’ail – 600gr de tomates pelées – 2 cuillères à soupe de sucre roux – 2 poivrons rouges (j’ai utilisé des poivrons grillés en bocal, vu que ce n’est pas encore trop la saison) – 1 grosse boîte de haricots rouges (800gr) (moi j’en ai mis 2 boîtes, mais parce que j’aime bien quand il y a beaucoup de haricots dans mon chili) – 1 petite boîte de maïs – 1 litre de café –  sel, poivre

- Dans une grande cocotte en fonte, mettre à chauffer 3 cuillères à soupe d’huile d’olive.
- Y faire revenir le cumin, le pimenton, le thym, les feuilles de laurier et les oignons.
- Lorsque les oignons sont tendres, ajouter les paillettes de piment, le chipotle haché, la cannelle, l’ail haché, sel et poivre.
- Bien remuer puis verser les tomates pelées concassées et le sucre.
-  Ajouter la viande, les haricots rouges. Mouiller de café à hauteur.
- Mélanger, couvrir et laisser cuire 1/2  heure à feu doux.
- Ajouter ensuite les poivrons grillés coupés en lanières, et poursuivre la cuisson 1/2 heure à découvert, pour laisser s’évaporer un peu le liquide si besoin.
- Ajouter le maïs au dernier moment, pour qu’il reste bien croquant.

Et voilà !

Miam miam miam…

Une grosse pomme de terre vapeur coupée en deux, de la crème fraîche, du cheddar râpé. Un MUST !

Eurasienne oblige, j’ai servi une deuxième fois avec du riz chaud, et c’était une pure tuerie.

Le goût fumé du chipotle et du pimenton est fantastique.

J’ai acheté ces deux produits l’été dernier en Espagne, j’imagine qu’on peut les trouver dans les épiceries spécialisées en produits du monde. Le pimenton est il me semble plus facile à trouver que le chipotle, forcez un peu sur le premier si vous n’arrivez pas à trouver le second. Au pire, si vous ne trouvez aucun des deux, insérez du chorizo haché à la viande de boeuf, pour retrouver le goût fumé ! Pas très orthodoxe, mais efficace en terme de saveurs, à mon avis.

J’ai beaucoup réduit les quantités de la recette de départ (2 kilos de viande !) car à la maison nous ne sommes que 4. Malgré cela nous avons eu à manger pour trois jours ! Et c’était encore meilleur le lendemain.

Le Doudou était plutôt content.
Est-ce qu’il a arrêté de faire la chochotte après avoir mangé ce chili de cowboy bien testéroné ?
Non, bien entendu. Vous vous y attendiez, hein. :-)

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Bœuf / Veau, Cuisine par pays, Etats-Unis / Mexique, Plats, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Chili con carne façon Jamie Oliver

  1. létitia dit :

    Ils sont tous pareils,le mien quand il est malade c’est l’apocalypse.Quand ça tombe en week-end,je le laisse dans la chambre avec un plateau brunch, je lui allume la télé et je vais m’amuser toute seule devant mes fourneaux :-) C’est une bonne idée le piment chipotle, j’en avais acheté en Belgique mais la toute petite boîte n’a pas fait long feu.

  2. Neaira dit :

    héhé moi aussi il est un peu comme ça ^^ mais en moins quand même (soyons sympa pour une fois ^^)

    ceci dit si à chaque fois qu’il est malade tu lui fais ce genre de plat attention à toi… il va s’y faire !

  3. Si il a réussi à avaler une bonne ration de chili, je pense que la situation critique n’est pas encore atteinte!….tu aurais du manger le bon chili et lui donner un bouillon de légumes avec une biscotte en lui disant que c’était plus sage dans son état!…mais je suis peut être un peu dure, là….

  4. Madeleine dit :

    TOUS les mêmes !
    Je suis très très surprise par la présence du café ! Je testerai sûrement très bientôt, du coup.
    Les livres de Jamie Olivier me font toujours de l’oeil, mais la voix de la raison me dit toujours que j’ai déjà bien assez de bouquins de cuisine à la maison…pourvu qu’elle se taise une fois !

  5. Nico dit :

    Bien évidemment tout ça est très romancé! Que tu es douée mon amour pour raconter les HISTOIRES! ;-)

  6. Bergeou dit :

    Mouahaha ^^ vilaine va ;) j’ai le même à la maison, il se mouche même pas qu’il a un très très gros rhume

  7. audrey dit :

    ah ah ah le club des chéris malades prêts à agoniser je connais. Un p’tit souvenir d’une grippe qui m’a beaucoup fait rire tellement c’était énorme :-) allez bon rétablissement à lui quand même

  8. Camichou dit :

    Je me banane tellement c’est vrai (la partie sur l’Homme malade) !
    J’adore !!!

  9. sandrine dit :

    mouhahaha Vero tu me fais toujours mourir de rire ;-) alors si tu montes ce club c’est clair j’y adhère…. car j’ai exactement le m^m doudou à la maison !! J’adore aussi les recettes de Jamie et je vais essayer rapidement celle ci qui me donne l’eau à la bouche…..

  10. Y’a des jours où je suis content que ma femme ne tienne pas un blog de cuisine…

  11. Marc dit :

    Toujours aussi bon qu’agréable à lire, avec cette anecdote qui m’en rappelle certains ( pas moi, évidemment ;-)

  12. Mouna dit :

    J’ai été très surprise par la présence du café… D’autant plus que tu ne dis absolument rien dans ta recette, genre c’est normal quoi :) Ben j’ai essayé quand même! Alors c’était bon, mais un peu trop amer pour moi, pis ça m’a maintenue réveillée toute la nuit (chochoootte…) J’ai ajouté une petite boîte de concentré de tomate pour adoucir et lier un peu la sauce. La prochaine fois, je mettrai moitié café, moitié purée de tomates! Je l’ai servi avec du blé (le précuit là!) c’était parfait, de la bonne « comfort food » comme on aime :)

  13. Estelle dit :

    Chez moi, ce sont le mari et les enfants qui ont halluciné en me voyant mettre du café dans le chili:
    Fille n°1 : « Mais pourquoi tu mets du café? »
    Fille n°2 : « Argh, je vais mourir si je goûte du café » (et ce n’est pourtant pas un Doudou malade…)
    Fille n°3 : « Je vais pouvoir dormir après avoir bu du café? »
    Mari : »T’es sûre pour le café…??? »
    Moi : « Mais puisque je te dis que c’est une recette de JAMIE OLIVER (notre chouchou car nous avons habité en Angleterre) et Véro l’a faite pour son Doudou malade ! »
    Verdict : tout le monde a trouvé que le café donnait un goût très intéressant et corsé au chili et le plat a été fini sans autres commentaires que des « Y en a encore ? ».
    Merci pour cette recette !

  14. Véro dit :

    @Estelle : hahaha ^^ Merci à toi pour ce retour et pour la petite histoire qui m’a faite sourire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit − = 3

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>