Dinde des mille et une nuits – beurre de coriandre et farce aux fruits secs

 

Bon, ben c’était prévisible, vous allez avoir droit à des recettes de fêtes.
Les fêtes, moi, ça me déprime.
Sûrement parce que ma famille est loin, et que je n’ai pas fêté Noël avec eux depuis… ohlala, je préfère ne pas compter…

Heureusement, il y a les enfants.

Doudou, lui, les fêtes, ça ne lui fait ni chaud ni froid. Il aurait tendance à expédier tout ça d’un coup de couteau à beurre : « Ohlala, un coup de foie gras, une bûche chez le boulanger, et c’est bon. » Si je l’écoutais, on ouvrirait même les cadeaux à minuit, comme ils faisaient chez ses parents.
Je lutte de toutes mes forces pour garder la magie que je ressentais quand j’étais môme et la faire ressentir à mes filles : une belle table, un menu un peu élaboré, où j’essaie au maximum de tout faire moi-même, de la musique pour danser entre les plats. Mes filles donnent un coup de main en cuisine (de mieux en mieux il faut dire !), on se fait belles et on se met des paillettes avant de prendre l’apéro, on joue à « Time’s Up », on danse le zouk.  A minuit moins le quart, les enfants doivent être au lit, on ne sait jamais pour le coup du marchand de sable…
Voilà, Noël, quoi. 

Ma hantise, c’est que les filles ne soient plus là, un beau matin, pour illuminer la maison de leurs cris et de leurs rires. Ca servira à quoi, Noël, quand elles seront parties ??? Je sais que j’ai encore du temps devant moi, mais j’ai l’impression qu’hier encore mon aînée demandait au père Noël le DVD de Winnie l’ourson.  Aujourd’hui elle a treize ans, et je n’ai rien vu venir !!! Sans compter le fait que la petite ne croit déjà presque plus au père Noël non plus… Alors je prépare le terrain :
« Mimi ma jolie…
- Oui maman ?
- Quand tu seras grande…
- …
- Tu auras un chéri et tout…
- Non… (elle secoue la tête frénétiquement et prend un air dégoûté… Elle est trop belle…)
- Mais si, tu verras. Alors tu vivras avec ton chéri, et ce sera très bien… Mais promets-moi, promets-moi…
- Quoi ?
- Toute ta vie, tu n’oublieras pas…
- … ?
- Le 24 décembre au soir, c’est CHEZ PAPA ET MAMAN, d’accord ?
- D’accord.
- Le 25 après les cadeaux, tu fais ce que tu veux, le 31 aussi, mais le 24, c’est CHEZ PAPA ET MAMAN. Répète.
- Le 24, c’est chez papa et maman.
- C’est bien mon chaton, va chercher ta soeur on va lui dire aussi…

Je leur répèterai aussi longtemps qu’il faudra. Leur belle-mère n’aura qu’à bien se tenir. Les mères de garçons qui lisent mon blog vont me trouver fort vile. Désolée, hein, mais c’est de bonne guerre ! ^^

Cette année, pour le menu, je me suis décidée sur un plat hyper traditionnel, mais que j’avais envie de cuisiner avec des saveurs épicées. J’avais envie de beurre de coriandre comme dans le méchoui d’agneau du livre de Momo. En y pensant un peu, les fruits secs dans la farce se sont vite imposés. Et puis un peu de paprika, voire une pointe de gingembre… Et puis de la semoule aux épices… Dans ma tête, tout marchait bien ensemble.

Dans l’assiette ça l’a bien, BIEN fait aussi. En fait, maintenant que j’y pense, c’était ma première dinde farcie. Eh ben, eheheh, déprimée ou pas, je suis assez contente de mon coup. :-)

Dinde de Noël des mille et une nuits, en espérant garder mes princesses à la maison encore bien plus longtemps !!!

Ingrédients :
Une belle dinde fermière (la nôtre pesait 3kg ! On l’ a mangée sur 3 repas, ce que je trouve assez rentable :-) )
Pour le beurre de coriandre : 200g de beurre (ehhhh oui !) – 2 bouquets de coriandre fraîche  - 1 bouquet de persil – sel, poivre
Pour la farce : des fruits secs (3 figues, 3 pruneau, 3 abricots, 3 dattes, 1 poignée de raisins secs) – 1 tranche de pain de mie – 2 échalotes – 1 oeuf – facultatif : 100g de hachis de canard (j’ai utilisé la chair d’une saucisse de canard, on peut utiliser de la chair à saucisse classique si on mange du porc) – les 50g de beurre restant de la plaquette ^^

- Préparer le beurre de coriandre : couper le beurre froid en petits morceaux.
- Ciseler finement la coriandre et le persil.
- Mélanger le beurre avec les herbes, le cumin et le paprika, du sel et du poivre. On doit obtenir un mélange bien homogène.

- Préparer la farce : ciseler finement les 2 échalotes.
- Faire revenir les échalotes dans une sauteuse avec un peu de beurre et/ou d’huile d’olive. Elles ne doivent pas devenir brunes : les verser quand la matière grasse n’est pas encore trop chaude, et les laisser suer gentiment, jusqu’à ce qu’elles deviennent bien translucides.
- Ôter du feu et laisser refroidir.
- Couper les fruits secs dénoyautés en petits morceaux.
- Ajouter le pain de mie émietté, l’oeuf, la chair de canard et les échalotes refroidies.
- Assaisonner avec du cumin, du paprika, un peu de gingembre en poudre, bien saler et bien poivrer.
- Ajouter des tout petits cubes des 50g de beurre restant.
- Bien mélanger. Le beurre n’a pas besoin d’être bien amalgamé à la farce, il fondra pendant la cuisson et imbibera les chairs de la dinde, ce petit malin.

- Préparer la dinde : la rincer sous l’eau claire, bien la sécher avec un torchon propre.
- Passer la main entre la peau et la poitrine : ce n’est pas très agréable, il faut forcer un peu, mais maintenant que la dinde est morte, autant bien s’occuper d’elle pour qu’elle soit bonne !
- Lorsqu’on a bien décollé la peau, glisser du beurre de coriandre à l’intérieur et bien enduire la chair du volatile. Je le fais aussi sur les cuisses et les hauts de cuisses, en faisant une petite entaille dans la peau au niveau de l’articulation. Ce beurre va parfumer la chair, l’empêcher de se dessécher. Garder l’équivalent d’une grosse noix de beurre parfumé pour en enduire la bête un peu avant la fin de la cuisson.
- Glisser la farce dans le ventre de la bête.
- Préchauffer le four à 160°.

- Il est temps de faire un peu de couture… Le but du jeu est que la farce cuise bien enfermée dans la bestiole, pour qu’elle reste tendre et juteuse et qu’elle garde la volaille bien tendre aussi. On fait de son mieux, on tire sur la peau, on la rabiboche comme on peut. Côté croupion, c’est fastoche, un peu plus délicat de l’autre côté. On s’applique (on essaie. Moi je suis assez peu douée et j’y suis quand même arrivée, alors c’est largement faisable^^).

- Disposer la dinde dans un plat à four, et verser un verre d’eau au fond du plat.
- Recouvrir le tout d’une feuille de papier d’alu et bien fermer en pressant le papier contre les bords du plat.
- Enfourner et faire cuire pendant 3 heures, selon le poids de votre dinde (il faut environ 1 heure par kilo…). Je privilégie une cuisson assez douce, avec feuille d’alu tout le long.
- 1/2 heure avant de manger la dinde, enlever le papier d’alu, recouvrir la dinde du reste de beurre de coriandre fondu ( en fait je n’ai pas procédé comme ça, du coup ma coriandre a noirci… Alors hop-là, modifikeïcheunne !)

Et voilà !

J’ai servi avec de la semoule aux épices (que j’ai achetée toute prête, plus qu’à la faire gonfler dans de l’eau bouillante !), un peu de sauce harissa pour moi, un peu de sauce bien grasse récupérée au fond du plat, et c’était un vrai régal ! La farce a bien gardé les chairs moelleuses, même le blanc n’était pas trop sec (ce qui est tout le challenge de la dinde de Noël, non ?). Le beurre de coriandre glissé sous la peau reste bien vert, il parfume la dinde à merveille. La peau elle devient bien croustillante grâce à la dernière demi-heure passée sans feuille d’alu.
L’association entre les fruits secs, la pointe de gingembre, la dinde parfumée à la coriandre et les épices douces de la semoule… YUM-MY.
Ca me ferait presque aimer les fêtes, dis donc.

Miaaam, rien que d’y repenser… Mon morceau préféré : l’aile ! Sur un poulet ça ne fait pas grand chose à manger, mais une dinde de 3kg, c’est une autre histoire ! ^^

 

 

 

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Algérie / Maroc, Cuisine par pays, Douce France, Plats, Poulet, Repas de fêtes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Dinde des mille et une nuits – beurre de coriandre et farce aux fruits secs

  1. Elle me plait beaucoup, plein de parfums et de saveurs, j’ai aussi cuisiné un gigot épicé qui sera en ligne dès que possible
    Je te souhaite une agréable journée

    Valérie.

  2. Cali dit :

    Avec de beaux et bons plats comme celui là, ça devrait aller, tes filles viendront avec plaisir le 24 décembre ………. même lorsqu’elles auront un chéri ;-)
    Joyeuses Fêtes.

  3. Babali dit :

    Avec ça j’ai plus qu’à rendre mon tablier ou alors à faire de la cuisine des îles … tout de façon j’vais prévenir les autorités pour persuasions abusives sur jeunes enfants !
    Bonnes fêtes à vous quatre.

  4. Marie leoage dit :

    Bravo Véro, je recommencerai bien le réveillon en testant ta recette!miam

  5. Cricridam dit :

    Rien qu’à regarder les photos j’en bave

  6. Clemence dit :

    Superbe ! les photos sont ultra appétissantes !

  7. Véro dit :

    @ Merci à tout le monde pour ces petits mots gentils, moi je trouvais la présentation de l’assiette assez moche, ça me fait donc d’autant plus plaisir ! ^^
    @Cali, ben les enfants c’est un peu comme les hommes, on les garde avec la bonne cuisine ! :-)
    @Babali, pitié, si tu enlèves ton tablier, dis-moi que tu as quelque chose en dessous ? ^^

  8. Bacchus dit :

    Elle me plait beaucoup, plein de parfums et de saveurs, un vrai régal!! Belle journée de jeudi et de joyeuses fêtes

  9. Mariposa dit :

    Mmmh, ça semble bien appétissant ! Je ne me suis jamais lancé le défi de la volaille farcie, mais ta recette me tente !

  10. Frédérique dit :

    Bonjour, je souhaite essayer cette recette ce we et je voudrais savoir avec quoi tu as ficelée la dinde. Merci pour tes billets qui sont très sympas. Frederique

  11. Véro dit :

    @ Frédérique, j’ai ficelé la dinde avec de la ficelle à rôti. Ficelle alimentaire que tu trouves au rayon « ustensiles de cuisine ». Bon weekend !

  12. Véro dit :

    PS : je reviens ce weekend pour répondre à tout le monde ^^

  13. Angelique dit :

    Bonjour, j’ai réalisé ta recette pour le diner du 24, nous nous sommes régalés! Merci beaucoup!!!
    C’est la première fois de ma vie que je cuisinais une dinde, grâce à tes explications très précises et l’aide de mon homme, ce fut un jeu d’enfants! Le beurre de coriandre et la farce, huuuum tout était délicieux, merci merci et bonnes fêtes. Angélique

  14. Véro dit :

    Merci à toi Angélique d’avoir pris le temps de revenir par ici pour dire que vous aviez aimé cette recette ! Joyeuses fêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf × 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>