Lasagnes maison aux épinards et fromage de chèvre

Ah oui, je ne vous ai pas dit.
A force d’avoir un père qui bêle dès qu’on lui sert de l’agneau, ma grande est devenue végétarienne. Il fallait s’en douter. Enfin, pour le moment elle est pescovégétarienne, même si elle mange le moins de poisson possible.

Je ne peux pas dire que M.Doudou ait accueilli la nouvelle avec beaucoup d’enthousiasme. En bon spécimen mâle qu’il est, il a tout de suite craint pour son entrecôte occasionnelle et son épaule d’agneau révérée. J’essaie de rendre la transition pas trop abrupte pour lui. Alors si la famille entière a considérablement réduit la viande, sans la stopper totalement, je mitonne des petits plats qui mettent tout le monde d’accord, comme ces lasagnes fondantes et délicieuses, 100% sans viande ni poisson ! Fille aînée est heureuse, Doudou est rassasié…

Une association classique, qui fait mouche à tous les coups : les épinards et le fromage de chèvre, alliés à une béchamel moelleuse et gourmande.

Lasagnes maison aux épinards et fromage de chèvre

Pour 6 à 8 personnes
1kg d’épinards frais – 1 pot de 250g de  ricotta – 1 buche de fromage de chèvre – 200g de fromages râpés (emmental, parmesan… ce que vous voulez ! Souvent j’utilise les fonds de frigo un peu séchés et une fois râpé, c’est parfait !)
1 litre de béchamel  - des feuilles de lasagne (faites avec 125g de fariné de blé complète et 125g de farine T55 et 3 oeufs)

Pour la béchamel
La recette de base bien détaillée est ici (clic !) : j’ai utilisé 100g de beurre, 120g de farine et 1 litre de lait 1/2 écrémé. Faire fondre le beurre à la casserole, ajouter la farine et mélanger (on obtient un roux). Puis ajouter progressivement le lait, en mélangeant bien à chaque fois. C’est prêt !

Pour les feuilles de lasagne
Recette des pâtes avec toute la technique détaillée ici (clic !) et si vous maîtrisez la confection de la pasta : mélanger les deux farines aux 3 oeufs, faire une belle pâte homogène, étaler, fariner, passer au laminoir jusqu’au numéro 6 (pâte très fine). Couper les feuilles de lasagne de la longueur du plat dans lequel elles seront cuites.

Préparation des lasagnes
- Nettoyer les épinards : ôter les pédoncules trop épais, faire tremper les feuilles dans de l’eau claire pour les débarrasser de toute trace de sable ou de terre.
- Faire cuire les épinards à la vapeur pendant 15 minutes.


- Dans un petit saladier, mélanger à la fourchette la ricotta et le fromage de chèvre coupé en cubes.
- Préparer votre béchamel (elle peut être chaude au moment de monter le plat).

- Faire cuire les feuilles de lasagne : passer les feuilles deux par deux dans l’eau bouillante 2 à 3 minutes (ne pas toutes les faire cuire à la fois ! Sinon ça se colle, ça se déchire, et on ne veut pas ça !). Au bout des 3 minutes, égoutter les feuilles, les mettre dans une passoire et les passer à l’eau froide pour stopper la cuisson et rendre les feuilles manipulables.

Si on doit garder les feuilles cuites pendant un moment, un petit filet d’huile d’olive sera le bienvenu sur les pâtes refroidies et égouttées… Moi, je monte mes lasagnes au fur et à mesure que je les cuis, donc pas besoin !

- Monter les lasagnes dans un grand plat à gratin (ou dans des plats individuels) : une couche de pâtes, une couche d’épinards et de mélange chèvre/ricotta, une couche de béchamel.
- Terminer par une couche de béchamel et couvrir de fromages râpés.

- Dans un four préchauffé à 180°, faire cuire les lasagnes : 25′ si vous venez juste de faire cuire les pâtes et de les monter (béchamel et pâtes encore chaude), 45′ si vous avez réfrigéré votre plat entre temps, par exemple si vous avez des invités et que vous vous y êtes pris la veille). Bon, de toute façon, c’est prêt quand le dessus est bien doré, et que la béchamel fait des petites bulles en surface.

- Laisser refroidir une dizaine de minutes avant de servir.
- Découper de belles grosses parts bien crémeuses, et servir avec une laitue bien assaisonnée.

Et voilà !

Que c’est bon, mais que c’est bon…
« Je préfère quand même tes lasagnes à la bolonaise… »
Bien sûr, si on écoute Doudou.
N’empêche qu’il s’est resservi, et que le plat a duré aussi longtemps que les lasagnes plus traditionnelles (c’est à dire, deux repas).

Pour ajouter un peu de croquant et de surprise, j’y aurais bien mis quelques pignons de pin torréfiés, mais je n’en avais plus dans mes placards. Je me garde l’idée pour la prochaine fois, je pense que ça serait pas mal du tout !

 

À propos de Véro

Maman, maîtresse et cuisinière. Bordeaux, Java, Nouméa, tout ça dans ma cuisine ! Cuisine du monde, cuisine de grand-mère, cuisine du coeur... Bienvenue !
Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Italie, Pasta, Plats, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Lasagnes maison aux épinards et fromage de chèvre

  1. Pomme dit :

    bonne manière de faire la transition en douceur !!! en tous cas, moi, il me plaît ce plat, foi de carnivore !

  2. Cat Shilova dit :

    j’ai salivé rien qu’en lisant… il me paraît assez urgent d’essayer, ma foi…

    Belle compilation d’ingrédients, en tout cas!

  3. bastian dit :

    je savais pas quoi faire ce soir, maintenant je sais^^.
    merci

  4. Elles me donnent faim tes lasagnes !

  5. Doudou dit :

    Doudou!!! Il est 18h30, j’ai le ventre vide et du coup je n’arrive presque pas à faire l’addition pour le commentaire

  6. gracianne dit :

    Doudou n’est pas si malheureux que ca, faut croire.

  7. Sarah dit :

    Si tu remplaces les feuilles de lasagnes par des feuilles pré-cuites, tu évites une étape archi fastidieuse et franchement, c’est tout aussi bon !

  8. J’aime beaucoup les lasagnes végétariennes, le chèvre et les épinards sont des saveurs que se marient à merveille! Hummmmm….

  9. Dara dit :

    J’adooooore!! Ca a l’air trop bon!! Je vais m’empresser de faire ta recette miam miam en perspective…
    Bises, Dara

  10. Anne dit :

    C’est au four pour ce soir !
    Merci :-)

  11. Véro dit :

    @ Anne, avec plaisir, mais maintenant on veut surtout savoir … Alors alors, qu’est-ce que tu en as pensé ? :-)

  12. Anne dit :

    Verdict : j’ai adoré, ma Princesse de 9 ans aussi, l’Homme en a mangé, le Crapaud (6 ans) avait décidé qu’il n’aimait pas dès qu’il a vu des ingrédients de couleur verte … lui c’est un cas désespéré, il n’aime pas la viande, mais pas les légumes non plus, c’est un pâtivore : des pâtes, des pâtes, des pâtes… natures ou au gruyère… et même quand on aime aussi les pâtes ça à la longue on se lasse un peu… ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


six + 9 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>