Archives par mot-clef : agneau

Chorba frik – Soupe algérienne à l’agneau et au blé

Une bonne chorba.
Ou comment réussir à faire dire à votre homme « Tu me refais de ta soupe, là ?« 

Je ne sais pas POURQUOI il faut avoir recours à de telles ruses de Sioux avec les hommes… presque plus qu’avec les enfants ! Pour leur faire aimer la soupe, il faut absolument y mettre du lard, ou de la crème, ou des croûtons, ou si possible même éviter d’y mettre des légumes… Avec Doudou, un simple potage aux épinards n’a aucune chance si je n’y mets pas du fromage aux fines herbes. Dingue, non ?
OK, il n’a pas besoin de se soucier de son tour de taille ou de la grosseur de son fessier, mais quand même…

Avec cette chorba algérienne, je rends mon homme fan de soupes, pour de bon !
Une recette tirée de « La cuisine de Momo », (dont j’ai déjà parlé ici et ), un peu modifiée parce que je trouvais l’originale un peu légère en épices (PS: Oh my… deux recettes « début de blog », au secours les photos… :-) )

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Algérie / Maroc, Cuisine par pays, Soupes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Mon réveillon en Inde – Raan d’agneau et masoor daal (et un Bolly, tiens!)

Ben puisqu’on peut pas se faire des petits réveillons aux quatre coins du monde (avec les deux mouflettes, hein, je vous dit pas le prix du réveillon! Si c’est en plus pour s’entendre dire « Mais y a pas la magie sur la télé Indienne??« , ben, c’est pas la peine…)…

Voilà, moi je fais venir l’Inde! Non mais…

Par contre, ben non, pas de Bolly pour cette fois, puisque je vous dis qu’on a regardé Patrick Sébastien toute la soirée!! (je suis encore sous le coup de cette épreuve, merci de ne pas enfoncer le clou avec des commentaires un peu moqueurs…). En même temps, je leur devais bien ça, je crois qu’elles auraient préféré un bon chapon avec des marrons et des pommes noisettes… C’est dur, des fois, de m’avoir comme mère…

Raan de souris d’agneau qui a donné un petit coup de sueurs froides à Grande Louloute (« Quoi??? Tu nous fait manger de la souris??? » ;-) )
Pour 4 souris (ou un gigot)
- La veille (ou le matin du grand soir, ça suffit), préparer la marinade: mixer 1 oignon, 3 gousses d’ail, 3cm de gingembre pelé, 1 càc de cumin en poudre, 1 càc de coriandre en poudre, sel poivre.
- Ajouter un yaourt au lait entier
- Enduire les souris de la moitié de cette marinade, et mettre au frais. Réserver l’autre moitié de la marinade.

- 2 heures avant de servir, ajouter 50g d’amandes en poudre à la marinade réservée, ainsi que quelques belles branches de coraindre fraîche ciselée.
- Couvrir l’agneau de cette marinade aux amandes, et mettre au four.
- Commencer la cuisson en couvrant d’un papier alu, th.6 pendant 40mn, puis terminer la cuisson en enlevant l’alu pour que l’agneau soit bien doré, pendant 20 minutes (augmenter le temps de cuisson pour un gigot).

Masoor Daal.
-250g de lentilles roses – 5 gousses d’ail hâchées – 1càc de pâte de tamarin – sel – 1 oigon moyen hâché – 3 petites tomates concassées (j’ai mis des tomates en boîte) – 1cm de gingembre frais râpé – 1 càc de coriandre en poudre – 1 càc de cumin en poudre – 1 càs de beurre

- Bien rincer les lentilles et les mettre à tremper pendant 30mn.
- Réserver 1/3 de l’ail hâché.
- Faire bouillir 1,4litre d’eau dans un grand faitout. Jeter les lentilles, ramener à ébulition et saler d’1càc de sel.
- Ajouter l’oignon, les tomates, 2/3 de l’ail, le gingembre, les poudres de coriandre et de cumin (ajouter 2 piments verts écrasés si vous souhaitez quelque chose d’épicé).
- Laisser cuire 30minutes à feu moyen.
- Verser le tamarin, faire cuire 2 minutes.
- Retirer du feu et fouetter pour obtenir une purée.
- Au moment de servir, faire chauffer un peu de beurre dans une louche, y faire revenir l’ail réservé pendant une minute, puis verser ce beurre parfumé sur la purée.

Et voilà!
Savoureux…
L’une des Louloutes a adoré le Toor daal mais pas l’agneau, et la deuxième a fait l’inverse, elle a dévoré l’agneau et laissé le daal…!
J’ai été un peu déçue par la qualité de la viande (de l’agneau qui venait pourtant de Nouvelle Zélande, terre sauvage réputée pour ses lambs!!), j’espérais quelque chose de plus tendre (peut-être faudrait-il essayer avec une cuisson plus douce, et plus lente).
Le daal en revanche était un pur régal, que je prendrai la peine de faire plus souvent avec mes curries.

En parlant de curries!!!
Oui, je sais,  j’ai dit « pas de Bolly« , mais je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous ce petit-là, que ma Louloute n°2 est en train de regarder derrière moi à l’heure où j’écris… Un monument!! lol
Le préféré de mes filles, et c’est dire, car il fallait du lourd pour réussir à détrôner Kutch kutch Hota Hai!!
Il s’agit de Koi Mil Gaya (dont le titre est aussi celui d’une chanson de Kutch kutch, comme quoi!)…
Bon, on le voit tout de suite, plus de 13 ans s’abstenir (…mais j’ai bien aimé, moi!!!).
Celui-là est un remix Bolly de E.T.,.avec en plus quelques scènes de claquettes sous la pluie digne d’un Fred et Ginger (enfin, à la Bolly, hein!). Un drôle de mix, je vous l’accorde!;-) Bon, quand on a dit ça, on a tout dit du film…
J’ajoute juste que les chansons sont jolies… Le genre que vous chantonnez pendant des jours après, mais celles-là ce n’est pas grave… N’est-ce pas ma Gracianne??;-)
En premiers rôles, le super beau gosse Rhitik Roshan, (celui de Kabhi Khushi Kabhie Gham) et Preity Zinta.
Oui, j’ai bien dit le « super beau gosse« , car n’oubliez jamais mesdames, que Rhitik, c’est ça (Oh MY GOD!!!):

Oui, oui, l’homme le plus photographié de Bollywood (non, vous ne rêvez pas, plus que Shah Rukh!!)
« Mochisé » pour les besoins du film, mais sa nature de beau gosse le rattrape vite, grâce aux pouvoirs magiques de Jaddhu l’extra-terrestre (je vous avais prévenus) et du coup Maman n’a plus du tout envie d’arrêter le film! (« Ah ben c’est drôle, avant tu disais que c’était nul!! » « Tais-toi Mouflette, si ton père t’entends je te prive de chocolat jusqu’à tes 18 ans!!« )
Voilà…  Inutile de me remercier pour vous avoir fait connaître ce film qui est un incontournable du cinéma!!  lol ;-)
PS: Shah Rukh, c’est le moment de te manifester, car ma fidélité est mise à rude épreuve… Purée (de daal), mais quel beau gosse!!

Cette entrée a été publiée dans Agneau, Inde, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Korma vert d’agneau

Allez, je pète la forme aujourd’hui (j’ai cru voir un bout de soleil derrière un gros nuage…), encore un peu de rattrapage (sinon je vais être trop à la bourre, avant même la rentrée, c’est pas bon…)

Rappellez vous… Suite à mon lumbago dû à l’English breakfast avec mes schtroumphs, j’ai du rester un certain temps dans mon canapé, avec un coussin calé et une boîte d’anti-inflammatoire à portée de main.
Et chez moi, qui dit station prolongée et forcée dans le canapé dit…
« Bollywood! » mais c’est bien sûr! Vous commencez à bien me connaître!!

On aurait dit que ça tombait bien, figurez-vous que je venais justement d’agrandir ma collection de DVD from India!
 » Tu l’aurais pas fait exprès, par hasard, de te faire mal au dos?? (regard suspicieux de Doudou)
- Qu’est-ce que c’est que cette question?? Tu plaisantes ou quoi? » (J’ai gémi un peu pour montrer que je souffrais et qu’il était très méchant. Puis j’ai appuyé sur play!)

Et comme à chaque fois que je regarde un Bollywood, même un super triste (et celui là était vraiment top du sadique!), j’ai eu envie d’un bon curry! Et franchement, quand je dis « un bon curry », celui-ci était vraiment top!
Ca ne se voit pas trop sur la photo, mais il était vraiment vert, ce qui était assez sympa, pour changer…

Délicieux Korma vert d’agneau à la noix de coco.
- 1/2 tasse de noix de cajou et amandes mélangées (non salées).
- 2 oignons émincés.
- Une grosse poignée de coriandre fraîche, et une de menthe.
- 1/2 tasse de coco râpée
- 600g d’agneau dégraissé coupé en morceaux
- 2 feuilles de laurier
- 3 cardamones vertes
- 1 petit bâton de cannelle
- 3 gousses d’ail hâchées
- 1 beau morceau de gingembre râpé
- 1 bonne càc de coriandre, cumin en poudre
- 1 càc de sucre
- jus d’1/2 citron vert
- 25 ml de crème
- 1 éclat de macis, ou 1 càc de macis en poudre (facultatif)

- Faire revenir les oignons dans une poêle avec un peu d’huile jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés et croustillants.
- Lorsqu’ils sont prêts, les mettre dans un blender avec les amandes, les noix de cajou, la menthe et la coriandre fraîche, la noix de coco et réduire en purée en ajoutant une petite tasse d’eau.


- Dans la poêle des oignons, faire chauffer 2 càs d’huile et y faire revenir les feuilles de laurier, la cardamone, la cannelle, l’ail et le gingembre. Ajouter l’agneau, et le faire dorer 5 minutes.
- Ajouter les poudres de coriandre et cumin, et faire sauter le tout en remuant pour empêcher la viande d’attacher.
- Ajouter la purée d’herbes et faire revenir encore 2 minutes.
- Assaisonner avec sel, poivre, sucre et jus de citron vert, puis mouiller avec un petit verre d’eau.
- Quand l’agneau est cuit, verser la crème et bien mélanger.
- Juste avant de servir, on peut rajouter le macis: faire chauffer une louche avec un peu d’huile ou de beurre et y mettre l’éclat de macis. Laisser rôtir 20 secondes, retirer l’éclat  puis verser l’huile parfumée sur la viande (si on utilise de la poudre de macis, on verse tout).

Et voilà! Servir avec un bon riz basmati, ou des naans!

Hmmm, un vrai délice, onctueux, doux et parfumé… Quand mes filles auront déserté la cantine familiale (soit, j’espère, pas avant une bonne quinzaine d’années, quand même…), j’y rajouterai 2 ou 3 piments verts… Mais pour l’instant, on se la fait soft, surtout que les morpionnes se sont régalées avec ce petit plat!

PS: Pour les curieux et les amateurs de Bollywood, le film le plus triste de l’année (voire de la décennie à mon avis…) responsable d’une Véro arc-boutée sur sa cuisinière, une main crispée sur la cuillère en bois et l’autre massant douloureusement ses lombaires, c’est New-York Masala, avec mon irrésistible Shah-Rukh!! (oui, je sais, je deviens prévisible, mais je l’A-DO-RE!).


Rien que le titre, une merveille non? Et pour ceux que les chants haut-perchés en Hindi rebutent, et bien là, point! Les chansons sont américanisées et les personnages définitivement à la mode occidentale. Un peu décevant pour moi qui aime tant les saris pleins de perles, les danses fantastiques, les chansons auxquelles je ne comprends goutte…  mais l’histoire m’a vraiment mise dans un état pas possible!…
Pire que Devdas!!
Ben là, au moins, vous pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenu(e)s…

Cette entrée a été publiée dans Agneau, Curry, Inde, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.