Archives par mot-clef : jamie oliver

Chili con carne façon Jamie Oliver

Doudou est malade.

Non, non, je vois que vous n’avez pas compris, car vous ne prenez pas une tête très catastrophée : Doudou est MALADE.
Il souffre, il se sent mal.
Il est fatigué par sa maladie, il gémit pendant son sommeil.
Qu’est-ce qu’il a, comme maladie ?
Un truc pas cool du tout, une maladie grave et vraiment douloureuse : IL TOUSSE.

Rendez-vous compte.

Ca ne lui arrive pas souvent, mais nom d’un petit thermomètre, quand ça lui arrive, le monde entier doit s’arrêter de tourner. Vous aussi, lectrices, vous avez un homme qui décède dès qu’il a une rhinite ? Formons un club. Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Bœuf / Veau, Cuisine par pays, Etats-Unis / Mexique, Plats, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Recette de base : les pâtes fraîches – Jamie Oliver’s recipe

 

Ahhhh, les pasta…
Quand on a goûté aux pâtes fraîches tout juste sorties du laminoir, on a du mal à se remettre aux pâtes industrielles, même les très très bonnes qui promettent un nombre d’oeufs impressionnant au kilo.

Avec l’aide de mon ami « Robot Kenwood », je ne recule plus devant de bonnes pâtes fraîches, même au dernier moment, même par soir de paresse. C’est tellement agréable de faire des pâtes, de malaxer la pâte, puis de la fariner, de la passer au laminoir.
Certains font du yoga, moi je fais des pâtes fraîches ! (et des bento ! ;-P)
Une demi-heure plus tard, je suis 1) relaxée du stress de la journée 2) une écocitoyenne satisfaite de manger bio, sans déchet et pas cher 3) bien contente d’avoir un beau plat de pâtes fumantes à me jeter derrière le gosier. Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Italie, Mon labo, Pasta, Plats, Techniques, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

La courgette tome 2 – Carbonara aux courgettes

 

Je continue de manger des courgettes… Et ce n’est pas fini, au vu de mes plants dans le potager… Je vais peut-être envisager de les congeler, à force j’ai l’impression de me transformer en cucurbitacée !

Excellente recette piquée à mon Chef Chouchou Jamie O !! Son livre « 100 Recettes de saison de mon jardin » est une mine, toute l’année mais particulièrement en été je trouve ! J’ai simplement remplacé la crème liquide de Jamie par de la crème de soja.
C’est avec une fierté immense que je vous présente ce plat 100% légumes du jardin (OK, c’était facile, juste des courgettes et du thym… :-) )

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Cuisine par pays, Italie, Légumes, Pasta, Plats, Porc, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Association #6 – tomates confites et basilic: Focaccia moellissima de Jamie Oliver

Bizarrement un des noms de chefs cuistots qui me vient à l’esprit quand je pense « cuisine italienne » est celui de Jamie Oliver. Un chef que j’adore, qui cuisine comme si de rien n’était, pif paf pouf, comme j’aime… Qui cuisine de bons et beaux produits, et qui en fait toujours des plats colorés, pleins de saveurs et de parfums.
Voici donc une focaccia bien italienne, mais basée sur la recette d’un chef anglais !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Brunchs, Cuisine par pays, Italie, Plats, sandwichs, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

English breakfast chez les Schtroumphs, ou comment se faire un tour de rein en 7 points

 

Comment se faire un tour de reins alors qu’on a une sortie VTT prévue trois jours plus tard, en 7 points:

1- Etre une instit’ très gourmande et passionnée de cuisine (ça, c’est moi)
2- Etre en plus chargée d’enseigner l’anglais dans son école, particulièrement aux CE2 (deux classes qui cumulent 47 élèves, tout de même)
3- Avoir des correspondants Américains et Anglais, qui vous envoient des posters sur le petit déjeuner (encore une idée pour me compliquer la vie, les correspondants, mais que voulez-vous, on ne se refait pas!)
4- Avoir l’idée très saugrenue de préparer un English breakfast pour les 47 morpions sus-cités, les deux classes réunies (vous voyez où je veux en venir, maintenant?)
5- Devoir ramener à l’école la moitié de sa cuisine pour mettre à exécution le projet: appareil à mini-crêpes, poêles, grill pour bacon, grille-pain,saladier de pâte à pancakes, et bien sûr tout le reste: packs de jus d’oranges, confiture, assiettes et serviettes en carton, pain de mie etc… Le tout entassé dans des sacs Ikéa pesant 3 tonnes 5 chacun.
6- Etre en plus d’inconsciente un peu coquette et surtout très stupide (oui, c’est sûr, là, c’est de moi qu’on parle!) et choisir de porter ce jour-là des mules à talons (mais petits, les talons, juré pas plus de 3 cm… presque plates, en somme, les mules!)
7- Avoir des tables adaptées à la taille d’enfants de 7 ans, donc en moyenne des schtroumphs d’1m10, et passer la matinée courbée en deux comme une vieille mémé…

Et voilà!!, vous l’avez votre tour de rein!! Sacs très lourds + mules + penchée toute la matinée = dos bloqué et doliprane au coucher! Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Angleterre, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.