Archives par mot-clef : porc

Porc sauté aux brocolis et coriandre fraîche


Bonjour à tous chers lecteurs ! (ou du moins ceux qui sont encore là :-) )
Il est encore temps pour moi de vous souhaiter une excellente année 2013, alors j’en profite ! Qu’elle soit gourmande en toutes circonstances, pleine de rires. Qu’elle vous préserve du chagrin et des soucis, qu’elle protège ceux que vous aimez.

2013 en ce qui me concerne est et sera, tout comme 2012, une année très studieuse, qui me garde éloignée du blog, malgré mon attachement toujours inconditionnel à la cuisine et aux petites recettes vites goupillées.   Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Chine, Cuisine par pays, Plats, Porc, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Porc mariné façon barbecue calédonien – la grillade de la mort

Une recette très très cousine du poulet qui tue. Voisine par le fait qu’on se lèche les doigts, perso je suis prête à manger ces morceaux de porcs avec les doigts, en piochant direct dans le plat.
Avec du porc (pas très familial comme viande, minta maaf mes petits pépés et mémés chéris), et avec un bon goût de sauce barbecue. Très populaire en Calédonie, ce genre de petite recette, par exemple dans un pain à hot dog, avec du achard légumes par-dessus.
Chez les nouzaut’, fin loin là-bas à l’aut’ bout du mânde, on vous la ferait aussi avec du cerf, gibier de choix pour les broussards, une viande assez forte si on ne la fait pas mariner auparavant.

Pour moi, l’odeur de la viande marinée qui grille c’est comme si je rentrais à la maison. En plein hiver, c’est comme une bouffée d’air chaud qui entre dans mes poumons gelés. J’ai servi ça à mes invités il y a trois semaines, alors que les températures descendaient gentiment pour finir sous les zéros degrés en fin de soirée. Doudou avait calé le barbecue juste à l’abri de la terrasse en cas de pluie, ça l’a fait nickel. Les invités ont eu l’air content. Comme quoi, y a pas de saison pour les grillades. ^^

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Calédonie, Cuisine par pays, Plats, Porc, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Gyôza – ravioli grillés japonais

C’est étonnant comme plus je voyage, et plus j’ai envie de voyager. Plus je pars, et plus mon envie de repartir est grande.
Peut-être qu’il ne faudrait jamais commencer.
Ceci aurait pu être un « billet pour ailleurs », presque.
Parce que ce n’était peut-être pas mes premiers gyôza, mais ceux que j’ai mangés à Tokyo étaient tellement excellents qu’ils m’ont vraiment décidée à me lancer dans leur confection.

On en trouve de plus en plus dans certains restos japonais à Bordeaux, mais c’est tellement peu onéreux et simple à faire que c’est vraiment dommage de dépenser trop d’argent dans des restaurants !
Rien de bien compliqué, vraiment : une farce avec peu d’ingrédients (beaucoup de sauces qui sortent du placard) un pliage deux fois plus rapide que celui d’un nem. Les gyôza sont d’origine chinoise, mais le type de cuisson et la présentation sont vraiment japonais.
Depuis que je suis rentrée je n’arrête plus d’en manger !

Gyôza – ravioli grillés au porc et au chou

1 paquet de feuille wonton (feuilles à ravioli chinois), sauf si vous préférez préparer vos feuilles de ravioli vous-même ! :-) – 200g de porc dégraissé (une fois j’ai carrément utilisé une moitié de filet mignon qu’il me restait au congel) – un petit morceau de chou vert émincé finement (environ 1/8 de chou) – une poignée de ciboule émincée – 1 dé de gingembre râpé – une gousse d’ail écrasée – fécule de pomme de terre – sucre en poudre – huile de sésame, sauce soja (Kikkoman), sauce d’huître, saké de cuisine, sucre et poivre

- Hacher le porc.
- Préparer la farce en mélangeant le porc, la ciboule, le chou.
- Assaisonner avec : 1 cuillère à soupe d’huile de sésame, 1 cuillère à soupe de sauce d’huître, 1 cuillère à soupe de sauce soja, 1 cuillère à soupe de saké, du poivre (pas besoin de sel à cause de la sauce soja !).
- Ajouter 1 cuillère à soupe de fécule de pomme de terre ou maïzena afin de lier la farce.

- Couper les extrémités des feuilles de ravioli de façon à obtenir des cercles.
- Préparer un plat pour entreposer les gyôza : le saupoudrer de farine.
- Disposer un peu de farce au coeur du cercle, et avec les doigts mouillés, refermer en pinçant les bords. Faire des plis d’un seul côté de la feuille, de façon à obtenir une demi-lune arrondie.

 


- Lorsque tous les gyôza sont pliés, faire chauffer un peu d’huile d’arachide au fond d’une poêle (juste assez pour napper légèrement la poêle).
- Disposer les gyoza en cercles concentriques ou en colonnes.
- Laisser les gyôza griller et dorer 5 minutes.
- Puis, verser un bol d’eau dans la poêle, et couvrir : la vapeur d’eau finira la cuisson des ravioli.
- Lorsque toute l’eau est absorbée, au bout d’environ 10 minutes, vérifier la cuisson en pinçant un bord de ravioli : il doit être bien tendre, moelleux. Si ce n’est pas le cas, rajouter un peu d’eau, couvrir et poursuivre la cuisson.

- Sortir les gyôza à l’aide d’une spatule plate, les retourner sur l’assiette de présentation afin de présenter leur joli côté tout doré et croustillant.

- Servir avec une petite sauce faite avec : de la sauce soja, une pointe de vinaigre de riz et une pointe d’huile de sésame.
Et voilà !!!

Se régaler, car vraiment, il n’y a pas d’autre façon de manger ces petites choses-là…


Cette entrée a été publiée dans À grignoter, Asiatiques, Entrées, Japon, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Salade de boeuf thaï tiède, porc au poivre et à la coriandre – Petits plats thaïs et fin d’année

 

C’est incroyable ce que l’année a filé à toute allure…
J’ai l’impression de n’avoir passé que trois ou quatre mois avec eux… Pourtant, si je regarde les photos de début d’année, ils ont drôlement grandi, tous, sans que je m’en rende compte. Leur visage s’est allongé, ils ont perdu leur côté bébé dodu. Leur écriture s’est affinée, leurs cahiers sont plus propres, l’orthographe est plus soignée… Continuer la lecture
Cette entrée a été publiée dans Bœuf / Veau, Plats, Porc, Thailande, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.