Archives par mot-clef : Un curry/un bolly

Un curry/un Bolly #13- Parathas farcies au curry de pommes de terre

Ma grand-mère pète la forme.
On le savait tous déjà, dans la famille, mais cet été on en a eu de nombreuses preuves formelles.
A peine descendue de l’avion (presque 30 heures de vol, quand même, ce qui n’est pas rien à 79 ans !!), la voilà qui me réclame d’aller à l’épicerie asiatique (3/4 d’heure aller retour en voiture) pour me préparer des petits plats.
« Ah ? Je pensais que tu voudrais plutôt te reposer un peu ? » Je récolte un haussement d’épaules agacé qui me fait me sentir comme la plus vieille des deux.
Elle n’a pas arrêté de toutes les vacances : cuisiner, repasser le linge, cuisiner, arracher les mauvaises herbes, cuisiner, planter des germes de légumes trop avancés, cuisiner, parcourir le centre de Bordeaux pour ramener des cadeaux à ses copines, cuisiner…
Je ne me plains pas, mais c’est qu’elle me fait bosser aussi !!!
 » Ma petite fille, donne-moi une grosse cocotte… ma petite fille, va chercher une petite pelle pour mémé… ma petite fille, viens on va acheter un dé à coudre… »
Et quand est-ce que je peux me prélasser au soleil, moi ? J’ai 32 ans, j’ai déjà eu un lumbago, quand même !

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Inde, Pains, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Un curry/un Bolly #4 – Petits curries végétariens pour Florent

Y’a Dorian, y a pas longtemps, qui m’a dit: « Véronique (oui, Dorian dit toujours Véronique, en entier,  jamais Véro, ça me fait bizarre, parce qu’il n’y a guère que ma mère pour m’appeler comme ça…;-))…oui, donc: Véronique, t’es trop sensible pour Bollywood ».
Et ça m’a rappellé qu’il y a quelques années, quand j’étais normale, je trouvais ça nul, les Bollys: surjoué, ringard, prévisible etc…
Et aujourd’hui?
Je pleure devant ma télé, je tremble à l’idée que ça se finisse mal (ça arrive quand même souvent, je trouve!), je remue frénétiquement mes épaules, doigts levés (comme les gosses à l’école, faut vraiment que j’aie perdu la raison!), bref: QUE M’EST-IL ARRIVE???!!!
Je me transforme en greluche… (… non, ne dites rien…j’crois qu’il vaut mieux… Non, non, rien, vraiment!!)

Le fait que j’adore la cuisine indienne n’a rien arrangé…

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Inde, Légumes, Végétarien, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Un curry/Un Bolly #3 – Curry de poulet à la mode Parsi de Mumbai

« Bole Chudiyan, Bole Kangana! Haay Main Ho Gayi Teri Saajnaaaaaa!!!!!… »
Ca sent la cardamone, le garam masala; les jupes virevoltent, les bindis brillent… « Hay! Hay! Hay! » On se croirait dans un Bollywood pure tradition…
Pas du tout, vous êtes dans mon salon, les Louloutes chantent, Véro se dandine une poêle à la main, et le Doudou lève les yeux au ciel en soupirant, homme désespérément seul au milieu de toutes ces filles aux yeux qui brillent… Namaste!!

C’était déjà une tradition à la maison…
Ca en sera désormais une sur Cuisine Métisse: Un curry, un Bolly!
Après le curry vert de New York Masala, après le curry rouge de Devdas, voici le curry Parsi de Swades!

Continuer la lecture

Cette entrée a été publiée dans Curry, Inde, Poulet, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Korma vert d’agneau

Allez, je pète la forme aujourd’hui (j’ai cru voir un bout de soleil derrière un gros nuage…), encore un peu de rattrapage (sinon je vais être trop à la bourre, avant même la rentrée, c’est pas bon…)

Rappellez vous… Suite à mon lumbago dû à l’English breakfast avec mes schtroumphs, j’ai du rester un certain temps dans mon canapé, avec un coussin calé et une boîte d’anti-inflammatoire à portée de main.
Et chez moi, qui dit station prolongée et forcée dans le canapé dit…
« Bollywood! » mais c’est bien sûr! Vous commencez à bien me connaître!!

On aurait dit que ça tombait bien, figurez-vous que je venais justement d’agrandir ma collection de DVD from India!
 » Tu l’aurais pas fait exprès, par hasard, de te faire mal au dos?? (regard suspicieux de Doudou)
- Qu’est-ce que c’est que cette question?? Tu plaisantes ou quoi? » (J’ai gémi un peu pour montrer que je souffrais et qu’il était très méchant. Puis j’ai appuyé sur play!)

Et comme à chaque fois que je regarde un Bollywood, même un super triste (et celui là était vraiment top du sadique!), j’ai eu envie d’un bon curry! Et franchement, quand je dis « un bon curry », celui-ci était vraiment top!
Ca ne se voit pas trop sur la photo, mais il était vraiment vert, ce qui était assez sympa, pour changer…

Délicieux Korma vert d’agneau à la noix de coco.
- 1/2 tasse de noix de cajou et amandes mélangées (non salées).
- 2 oignons émincés.
- Une grosse poignée de coriandre fraîche, et une de menthe.
- 1/2 tasse de coco râpée
- 600g d’agneau dégraissé coupé en morceaux
- 2 feuilles de laurier
- 3 cardamones vertes
- 1 petit bâton de cannelle
- 3 gousses d’ail hâchées
- 1 beau morceau de gingembre râpé
- 1 bonne càc de coriandre, cumin en poudre
- 1 càc de sucre
- jus d’1/2 citron vert
- 25 ml de crème
- 1 éclat de macis, ou 1 càc de macis en poudre (facultatif)

- Faire revenir les oignons dans une poêle avec un peu d’huile jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés et croustillants.
- Lorsqu’ils sont prêts, les mettre dans un blender avec les amandes, les noix de cajou, la menthe et la coriandre fraîche, la noix de coco et réduire en purée en ajoutant une petite tasse d’eau.


- Dans la poêle des oignons, faire chauffer 2 càs d’huile et y faire revenir les feuilles de laurier, la cardamone, la cannelle, l’ail et le gingembre. Ajouter l’agneau, et le faire dorer 5 minutes.
- Ajouter les poudres de coriandre et cumin, et faire sauter le tout en remuant pour empêcher la viande d’attacher.
- Ajouter la purée d’herbes et faire revenir encore 2 minutes.
- Assaisonner avec sel, poivre, sucre et jus de citron vert, puis mouiller avec un petit verre d’eau.
- Quand l’agneau est cuit, verser la crème et bien mélanger.
- Juste avant de servir, on peut rajouter le macis: faire chauffer une louche avec un peu d’huile ou de beurre et y mettre l’éclat de macis. Laisser rôtir 20 secondes, retirer l’éclat  puis verser l’huile parfumée sur la viande (si on utilise de la poudre de macis, on verse tout).

Et voilà! Servir avec un bon riz basmati, ou des naans!

Hmmm, un vrai délice, onctueux, doux et parfumé… Quand mes filles auront déserté la cantine familiale (soit, j’espère, pas avant une bonne quinzaine d’années, quand même…), j’y rajouterai 2 ou 3 piments verts… Mais pour l’instant, on se la fait soft, surtout que les morpionnes se sont régalées avec ce petit plat!

PS: Pour les curieux et les amateurs de Bollywood, le film le plus triste de l’année (voire de la décennie à mon avis…) responsable d’une Véro arc-boutée sur sa cuisinière, une main crispée sur la cuillère en bois et l’autre massant douloureusement ses lombaires, c’est New-York Masala, avec mon irrésistible Shah-Rukh!! (oui, je sais, je deviens prévisible, mais je l’A-DO-RE!).


Rien que le titre, une merveille non? Et pour ceux que les chants haut-perchés en Hindi rebutent, et bien là, point! Les chansons sont américanisées et les personnages définitivement à la mode occidentale. Un peu décevant pour moi qui aime tant les saris pleins de perles, les danses fantastiques, les chansons auxquelles je ne comprends goutte…  mais l’histoire m’a vraiment mise dans un état pas possible!…
Pire que Devdas!!
Ben là, au moins, vous pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenu(e)s…

Cette entrée a été publiée dans Agneau, Curry, Inde, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.